Jump to main content
IndustriALL logotype

1.700 travailleurs en grève chez Hankook Tire en Hongrie

20 March, 2019En Hongrie, 1.700 travailleurs de Hankook Tire sont en grève depuis plus d'une semaine, la firme sud-coréenne refusant de négocier une hausse des salaires.

Suivant la Fédération des travailleurs de la chimie de Hongrie (VDSZ), affiliée à IndustriALL Global Union, qui représente les travailleurs de l'usine Hankook de Dunaújváros, dans le centre du pays, 70 pour cent des 2.400 travailleurs postés participent à la grève à durée indéterminée qui a débuté le 12 mars.

Le syndicat est disposé à accepter un compromis sur une hausse de 14 pour cent mais est déçu de ne pouvoir faire cette proposition à la table des négociations.

Après une grève d'avertissement de deux heures, qui avait été suivie à cent pour cent par le personnel le 6 mars, la direction a accepté une augmentation de 13,6 pour cent mais qui ne profite pas à tous de la même manière selon la VDSZ.

À titre d'exemple, les salariés employés de longue date ne reçoivent que 2 à 6 pour cent de plus tandis que ceux qui ont été embauchés récemment toucheront jusqu'à 22 pour cent de plus, d'après le syndicat.

Les salaires payés par Hankook pour le travail en équipes sont beaucoup plus bas que dans d'autres entreprises. Le personnel d'une usine voisine est payé 300.000 forints (957 $) par mois alors que celui de Hankook Tire a en moyenne moins de 200.000 forints (638 $).

Entretemps, Hankook Tire, qui produit en temps normal 45.000 pneus par jour dans son usine de Dunaújváros, a embauché des "jaunes" et harcèle et intimide les travailleurs pour tenter de briser la grève, selon la VDSZ. Depuis que la grève a commencé, la production est tombée à 10.000 pneus par jour.

Au cours des derniers mois, le syndicat a recruté 1.000 nouveaux adhérents dans cette usine.

Hankook Tire est réputé pour son antisyndicalisme en Hongrie, plusieurs litiges s'étant envenimés jusqu'à terminer devant les tribunaux.

Dans un message de solidarité adressé au Président de la VDSZ, Tamás Székely, le Secrétaire général d'IndustriALL, Valter Sanches, écrit :

"IndustriALL soutient sans réserve le combat que mènent les membres de la VDSZ à l'usine de Dunaújváros de la Hankook Tire Hungary Ltd pour la forcer à revenir à la table des négociations et mettre un terme à ses violations des droits des travailleurs."

Related documents