• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

Adoption d'un plan d'action par le réseau Caterpillar de la FIOM

05.04.2011

Des représentants de syndicats de Caterpillar réunis à Chicago s'engagent à agir dans le cadre des lignes directrices et des principes concernant les réseaux.

ÉTATS-UNIS: Les membres du Comité directeur Caterpillar de la FIOM de Belgique, du Brésil, de France, d'Allemagne, du Royaume-Uni et des États-Unis se sont réunis à Chicago aux États-Unis, les 30-31 mars 2011, pour faire progresser les travaux entrepris l'année dernière à Grenoble en France.

La réunion a eu lieu peu de temps après la conclusion par l'UAW d'un nouveau contrat de six ans applicable à quelque 9.500 salariés de Caterpillar dans sept usines aux États-Unis. Les négociateurs de l'UAW sont d'avis que la création du réseau a donné l'élan nécessaire à la conclusion de cet accord sans avoir à recourir à la grève. Les participants ont également rendu compte des résultats des négociations et des relations industrielles dans leurs pays respectifs, en insistant particulièrement sur la nécessité d'améliorer les perspectives d'emploi et les prestations accordées au personnel, alors que Caterpillar reprend du poil de la bête et sort de la crise économique mondiale.

Conformément aux lignes directrices élaborées après la réunion fondatrice du réseau, un Comité de direction a été formellement établi et le secrétaire trésorier de l'UAW, Dennis Williams, a été élu à la présidence de ce Comité. En outre, chaque syndicat présent à la réunion s'est engagé à prendre les mesures nécessaires pour promouvoir un échange régulier d'informations et s'accorder mutuellement un soutien solidaire en cas de besoin.
À l'issue des discussions, le réseau a adopté un plan d'action qui porte sur les points suivants:

  • la création d'un espace sur le site de la FIOM consacré au réseau Caterpillar;
  • la réalisation d'une étude sur la situation de l'emploi dans les établissements Caterpillar à travers le monde; les données recueillies contribueront à la campagne de la FIOM contre l'emploi précaire;
  • un suivi de l'évolution des négociations collectives sur les différents sites;  
  • l'établissement de contacts avec les syndicats de Caterpillar qui ne font pas encore partie du réseau, par exemple en Inde;
  • un recensement des données concernant la formation et la santé et la sécurité au travail dans les différents pays en vue de formuler des objectifs politiques communs; et
  • l'ouverture d'un dialogue constructif avec la direction pour obtenir la reconnaissance du réseau.

Le Comité directeur se réunira une nouvelle fois au début 2012 pour évaluer les progrès accomplis dans la réalisation de ces objectifs et pour adopter des mesures destinées à accroître l'efficacité du réseau et renforcer le pouvoir des syndicats et des salariés de Caterpillar.
Dans ses observations finales aux trente délégués réunis à Chicago, Dennis Williams s'est fait l'écho du Comité de direction en déclarant que le développement d'un réseau fort et actif permettra de donner aux membres des syndicats de Caterpillar à travers le monde les moyens d'améliorer les salaires, les prestations et les conditions de travail ainsi que la  sécurité de l'emploi.

En tant que membres du Comité de direction, l'affilié australien de la FIOM, AMWU, a participé par audioconférence et l'affilié japonais, étant dans l'impossibilité d'assister à la réunion en raison des évènements graves qui se sont produits au Japon, a contribué par des propositions écrites au développement et au fonctionnement du réseau.  L'UAW était l'hôte de cette réunion qui a en outre bénéficié du soutien de la Fondation Friedrich Ebert (FES).