• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

La FIOM et Ford signent un accord international

04.05.2012

La FIOM et Ford ont signé un accord-cadre international (ACI) le 25 avril à Detroit. Il s'agit du premier ACI conclu hors d'Europe avec un constructeur automobile.

ÉTATS-UNIS: Après plus d'un an de pourparlers avec la direction de Ford sous la conduite de l'affilié de la FIOM, United Auto Workers (UAW), la Fédération internationale des organisations de travailleurs de la métallurgie (FIOM) a signé un accord-cadre international avec l'entreprise, le 25 avril, à la première réunion à Detroit du Comité mondial Ford du partage de l'information.

Il s'agit du premier ACI conclu hors d'Europe par un constructeur automobile, ce qui dénote une évolution importante des relations de travail dans le secteur mondial de l'automobile.

"En concluant un ACI, les entreprises s'engagent à respecter les droits élémentaires de la personne et du travail, non seulement dans leur "pays d'origine", mais également dans tous les autres pays où elles mènent des activités. En outre, et ceci est très important, elles demandent à leurs fournisseurs de respecter les mêmes principes. Cela permet d'obtenir de meilleures conditions de vie et de travail pour les salariés, même dans les pays où ces droits ne sont pas respectés", a souligné Helmut Lense, directeur du département de l'automobile à la FIOM. Dans le même temps, Ford a également approuvé la création du "Comité mondial Ford du partage de l'information", un forum où les représentant(e)s des travailleurs et travailleuses, et des syndicalistes présents sur les sites de production de Ford dans le monde, peuvent se rencontrer une fois par an pour partager des informations et prévoir un soutien mutuel.

Une partie de cette réunion annuelle porte sur une conférence avec la direction qui informe les participant(e)s de la situation dans l'entreprise, des plans d'investissement et de toute autre question concernant les travailleurs et travailleuses et les lieux de travail. Et ce forum permettra également de traiter avec la direction générale de certains cas qui n'ont pas été résolus localement.

La réunion qui a eu lieu pour la première fois les 24 et 25 avril a permis la participation de représentant(e)s des travailleurs et travailleuses des États-Unis, du Canada, d'Europe, d'Australie, du Brésil et d'Afrique du Sud, leurs frais étant pris en charge par l'entreprise. D'autres représentant(e)s d'Europe et d'Inde ont également assisté à la réunion, et on peut espérer que finalement, le comité comprendra des représentant(e)s de travailleurs et travailleuses de toutes les usines Ford.

"Il s'agit d'une étape importante dans la coopération internationale et un soutien mutuel des travailleurs et travailleuses des usines Ford du monde entier", a déclaré Bob King, président de l'UAW.

Une copie de l'ACI et de l'accord sur le Comité Ford du partage de l'information se trouve sur le site de la FIOM ici.