• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

L'ICEM et la FIOM reconduisent un Accord mondial avec Umicore

14.09.2011

L'ICEM et la FIOM ont reconduit leur Accord-cadre mondial avec Umicore, le groupe belge de technologie des matériaux spécialisé dans la science des matériaux, avec 14.400 employées. L'accord, signé au départ en septembre 2007, a servi de base à des activités conjointes entre le syndicat et la direction pour la mise en œuvre de ses principes. Des représentants de l'entreprise, des deux fédérations syndicales internationales et du comité d'entreprise européen ont effectué des missions conjointes en Chine en 2008, au Brésil en 2009 et en Afrique du Sud en 2010 en plus des activités régulières de surveillance prévues dans l'accord.

GLOBAL: Sa reconduction pour quatre ans a été signée à l'occasion d'une cérémonie qui s'est tenue le 6 septembre à Bruxelles en présence de Marc Grynberg, P-DG, et Ignace de Ruijter, Vice-président des ressources humaines d'Umicore, ainsi que du Secrétaire général de la FIOM, Jyrki Raina, et du Directeur des questions d'industrie et d'entreprise de l'ICEM, Kemal Özkan, pour le compte du Secrétaire général Manfred Warda. Elle a été confirmée par la signature des représentants des syndicats belges.

L'accord se compose de six grands chapitres, à savoir les droits de l'homme, les conditions de travail, l'environnement, la mise en œuvre de l'accord, la surveillance et la validité de l'accord. Dans le chapitre sur les droits de l'homme, Umicore s'engage à souscrire à la Déclaration des droits de l'homme des Nations unies ainsi qu'aux normes fondamentales du travail de l'OIT, dont en particulier les conventions 87 et 98 sur la liberté syndicale et la négociation collective, et d'autres conventions relatives au travail des enfants, au travail forcé, à la non-discrimination et à l'égalité de chances. Par cette reconduction, les parties reconfirment leur détermination à honorer leurs engagements mondiaux dans le cadre de l'accord.

"Nous sommes convaincus que cet accord profite à toutes les parties prenantes. Toutes ont tiré profit de la relation constructive qu'a suscitée le premier accord et nous nous réjouissons que cela continue dans les années à venir", a déclaré le Secrétaire général de la FIOM, Jyrki Raina, s'exprimant au nom des deux fédérations syndicales internationales.

"Nous sommes très fiers de cet accord international avec la FIOM et l'ICEM. Il valorise énormément nos politiques dans le domaine du développement durable", a déclaré le P-DG d'Umicore, Marc Grynberg. "Cet accord correspond à la vision mondiale qu'a Umicore des questions sociales et il reflète notre diversité et notre présence internationale. Il nous aidera dans notre quête de pérennité et à être considéré comme un bon employeur", a dit pour sa part le Vice-président chargé des ressources humaines, Ignace de Ruijter.