• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

Signature d'une charte mondiale du travail avec VW

06.11.2009

Le 'Board of Management' du groupe VW, la Fédération internationale des organisations de travailleurs de la métallurgie et le comité d'entreprise mondial de VW ont signé une Charte mondiale sur les relations de travail.

MONDE: La Fédération internationale des organisations de travailleurs de la métallurgie et le 'Board of Management' du groupe Volkswagen ont signé le 29 octobre une Charte mondiale sur les relations de travail, qui fixe des normes minimums contraignantes pour l'ensemble du Groupe dans le domaine des droits de participation des instances représentatives du personnel au niveau des installations individuelles.

La Charte mondiale sur les relations du travail a été signée à la réunion du Comité d'entreprise mondial du groupe qui s'est tenue à l'usine Volkswagen de Zwickau, Allemagne. La Charte définit les droits de participation des instances représentatives du personnel dans les domaines suivants: ressources humaines et questions sociales, organisation du travail, systèmes de rémunération, information et communication, formations de base et supérieure, santé et sécurité au travail, contrôle, viabilités sociale et écologique.

L'accord distingue trois niveaux de participation: le droit de recevoir de l'information, les droits de consultation et la cogestion. La Charte sera mise en œuvre sur les différents sites d'exploitation du groupe, sur la base d'accords particuliers conclus entre les directions et les représentant(e)s des salariés des usines concernées.

La Charte prévoit également la tenue de colloques annuels sur chaque site où la direction et les représentant(e)s des salariés discuteront du développement propre au site au cours de la période prévue, et notamment des perspectives d'emploi.

En outre, la Charte donne aux organismes mondiaux de représentation des salariés le droit de tenir des réunions du personnel au moins une fois par an. Lors de ces réunions, la direction informera les salariés de la situation économique, du développement du site et de l'évolution dans les domaines des ressources humaines et des questions sociales.

Le Président de la Fédération internationale des organisations de travailleurs de la métallurgie et Président de IG Metall, Berthold Huber, a spécifié: "La Charte permettra d'améliorer les normes mondiales de relations de travail sur tous les sites d'exploitation. Le fait que les employeurs et les représentant(e)s des salariés négocient sur l'avenir des relations de travail en ces temps économiquement troublés montre bien l'importance accordée à ces questions par les deux parties. La Charte est l'expression de la culture particulière de cogestion chez Volkswagen, une culture de cogestion qui a permis la réussite de Volkswagen".

La Charte est publiée en anglais et en allemand sur le site de la FIOM. Sa traduction dans d'autres langues suivra.