• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

Avertissement des investisseurs: les acheteurs risquent d’être dégoûtés par l’attitude de Gap sur l’accord sur la sécurité au Bangladesh

21.05.2013

Les investisseurs ont averti avant l’assemblée générale de Gap qui a lieu aujourd’hui, que l’entreprise qui ne tient aucun compte de l’accord sur la sécurité au Bangladesh risque de subir les conséquences de la colère des gens qui font leurs courses. Quarante grandes marques mondiales de détail ont accepté de signer l’accord sur la sécurité, à l’inverse de Gap qui a refusé, comme Walmart.

IndustriALL et UNI Global Union disent que la porte est encore ouverte pour que Gap signe l’accord aux côtés de nombreux autres partenaires, mais le temps est compté du fait que commence la période de 45 jours de mise en œuvre du programme. Les tragédies survenues récemment dans les fabriques et les ateliers, notamment au Rana Plaza au Bangladesh, ont illustré tragiquement l’urgence pour des multinationales comme Gap, d’assumer leurs responsabilités pour la sécurité des travailleuses qui produisent leurs vêtements.

Le secrétaire général de IndustriALL Global Union, Jyrki Raina, a déclaré:

Gap a une réputation d’éthique avec une direction forte en matière de responsabilité sociale d’entreprise. Elle a aujourd’hui l’occasion unique de montrer que sa réputation est réelle et n’est pas seulement une partie de sa campagne de relations publiques de 600 millions d’USD. Gap doit agir et rejoindre les signataires de l’accord. Il n’est pas trop tard pour bien agir et réassurer les investisseurs et les acheteurs.

Le secrétaire général de UNI Global Union, Philip Jennings, a dit: 

Les investisseurs donnent au directeur général de Gap, Glenn Murphy, le message selon lequel – l’accord sur le Bangladesh a été lancé et vous vous trouvez derrière, isolé et seul avec  Walmart. Les gens qui font leurs courses chez Gap ne vous pardonneront pas de ne pas soutenir l’accord sur la sécurité.

Ce n’est pas le moment pour Gap d’engager des initiés à Washington pour influencer la Maison Blanche et le Capitole. Ils se perdent dans les tactiques de coulisses des entreprises. La mise en place d’un nouveau site internet n’aidera pas les travailleuses des fabriques du Bangladesh. Gap doit prendre une décision, cesser d’esquiver le sujet et assumer ses responsabilités.” 

Gap réunit son assemblée générale annuelle aujourd’hui mardi 21 mai, à 10 heures (heure d’été du Pacifique) et on s’attend à ce que les investisseurs soulèvent la question de l’accord sur la sécurité au Bangladesh.

Contacts

Tom Grinter, IndustriALL, Mobile: +41 79 79 693 44 99, [email protected]

Richard Elliott, UNI Global Union, Mobile: +41 79 794 9709, [email protected]