• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

Bienvenue dans ce numéro de Global Worker

15.12.2016

2016 tire à sa fin et nous pouvons faire la rétrospective d’une année pleine d’actions. Au cours de mes premiers mois en fonction comme Secrétaire général depuis le Congrès d’octobre, IndustriALL s’est jointe à des actions de solidarité pour la Corée et les victimes du désastre de Mariana au Brésil et a condamné les accidents mortels au Pakistan au sein de l’industrie la plus dangereuse du monde, la démolition des navires. 

Le retentissant 2e Congrès d’IndustriALL à Rio de Janeiro, au Brésil, en octobre, a réuni plus de 1.500 syndicalistes venus de plus de 100 pays. Ils et elles ont voté pour un plan d’action renouvelé pour notre organisation et, ensemble, avec des statuts mis à jour, nous sommes dans une position encore meilleure pour nous battre en faveur des droits des travailleurs de par le monde.

Notre Congrès était l’occasion de montrer une petite partie du travail qui est en cours depuis la création d’IndustriALL en 2012. Les affiliés ont mis en lumière et débattus les cinq objectifs d’IndustriALL : construire des syndicats forts, confronter le capital mondial, défendre les droits des travailleurs, favoriser une politique industrielle durable et combattre le travail précaire. Les pages 10 à 19 en illustrent une partie.

Le Congrès a adopté une série de résolutions de solidarité, qui tendent la main à des syndicats partout dans le monde et leur montrent notre soutien. Aux pages 6 à 7 vous pourrez en lire davantage sur le processus de paix en Colombie et le rôle que les syndicats jouent pour apporter la stabilité à ce pays d’Amérique latine.

Les syndicats de Corée du Sud luttent contre les attaques du gouvernement à l’égard des droits des travailleurs. La Présidente Park, impliquée dans un scandale de corruption, a essayé d’apporter des modifications à la législation coréenne du travail, dont la possibilité de licencier sans motif, de faire baisser les salaires des travailleurs âgés et de permettre davantage d’externalisation. Les délégués présents au Brésil ont adopté une résolution de solidarité qui soutient la lutte contre la répression.                                                                           

IndustriALL, a encore apporté sa solidarité aux syndicats de Corée à l’occasion d’une mission syndicale internationale en novembre. Nous nous sommes joints à une impressionnante foule d’un million de personnes dans les rues de la capitale Séoul à l’occasion d’une mobilisation de masse qui appelait à la libération immédiate de tous les travailleurs emprisonnés en raison d’activités syndicales.

Début novembre, nous avons mis en lumière un tragique anniversaire. Cela faisait un an qu’un barrage d’une mine de Mariana, propriété de BHP Billiton et Vale au Brésil, s’était rompu. Les boues toxiques ainsi libérées ont tué 19 personnes et causé des dommages à long terme à l’environnement. IndustriALL s’est jointe à des centaines de manifestants d’un rassemblement qui a promis de tenir les entreprises responsables et de s’assurer qu’un tel événement ne puisse se reproduire.

Le changement climatique relève des syndicats. La Conférence sur le climat, la COP21 à Paris l’année dernière, a fait l’objet d’une large couverture et ses résultats comprennent les ingrédients nécessaires pour un accord couronné de succès. Une Transition juste pour l’industrie y est incorporée et, en tant que syndicats, nous devons nous assurer que les travailleurs et l’environnement sont pris en compte. La COP22 à Marrakech, au Maroc, lui succède un an plus tard et les discussions se poursuivent avec une forte présence syndicale déterminée à montrer la voie vers une économie durable.

Nous allons poursuivre notre lutte incessante pour organiser syndicalement et défendre les travailleurs et travailleuses en 2017, en assumant les responsabilités que le Congrès nous a confiées.

Je suis heureux de reprendre le flambeau de la lutte. A luta continua !

Valter Sanches

Secrétaire général