Jump to main content
IndustriALL logotype

Des mineurs ukrainiens manifestent sous terre contre le non-versement des salaires

21 February, 2019150 mineurs de la mine de Kurakhivska dans la région de Donetsk ont entamé une action de protestation sous terre rejoignant en cela 40 collègues qui manifestent à la mine 1\3 Novogrodivska depuis ce 18 février.

Ces mineurs réclament le versement de trois mois d’arriérés de salaire de la part de la compagnie minière étatique Selydivvugillia. Les affiliés d’IndustriALL Global Union, le Syndicat des travailleurs de l’industrie charbonnière d’Ukraine et le Syndicat des mineurs indépendants d’Ukraine (NPGU) soutiennent les protestataires.

Le 18 février, 50 travailleurs de la mine 1\3 Novogrodivska sont descendus sous terre mais ont refusé de se mettre au travail. Sept d’entre eux ne sont pas remontés à la surface à la fin de leur poste. Le lendemain, 37 autres mineurs se sont joints à cette action sous terre. Les syndicats les ravitaillent en eau et nourriture.

Les mineurs exigent le versement des salaires de novembre et décembre 2018 ainsi que celui de janvier 2019. Les salaires en souffrance atteignent le montant de 250 millions de hryvnias (9,2 million de dollars).

Une partie des réserves de la mine 1\3 Novogrodivska a été détournée par Oleksandr Yanukovych, le fils d’un ancien Président ukrainien, et n’est pas exploitée pour l’instant. Les mineurs ont appelé à de multiples reprises le Parlement ukrainien à les ramener dans le giron des autorités publiques, mais n’y sont pas parvenus à ce stade.

Viktor Turmanov, président du Syndicat des travailleurs de l’industrie charbonnière d’Ukraine, a déclaré :

“Il est difficile de dire combien de temps cette action va durer. La situation est très tendue. Les mineurs ont présenté un ultimatum : ils ne reprendront pas le travail tant que la dette ne sera pas entièrement apurée.”

Le montant total des arriérés de salaire au sein des entreprises d’exploitation charbonnière en Ukraine s’élève à plus de 814 millions de hryvnias (29,9 millions de dollars).

Mychailo Volynets, président du NPGU, a déclaré :

“Malheureusement, le Ministère de l’énergie et de l’industrie charbonnière d’Ukraine ainsi que le gouvernement ne prennent pas de mesures efficaces pour prendre en compte cette situation, ni de manière générale pour résoudre les problèmes des mines étatisées”.

Plus tôt, le 6 février, 350 mineurs de l’entreprise étatisée Lvivugillia ont tenu une manifestation contre le non-versement des salaires devant les bâtiments de l’administration régionale de Lviv. Entre autres revendications, les mineurs insistent sur le versement de leurs 210 millions de hryvnias (7,7 millions de dollars) d’arriérés de salaires et pour que le problème des ventes de charbon soit résolu.

Les actions de protestations ont abouti à une réunion entre les représentants des syndicats, la direction de la mine et des représentants de l’administration régionale sur les litiges au sein de l’industrie charbonnière. Par la suite, une compensation des arriérés de salaires de 67% pour décembre 2018 et de 68% pour janvier 2019 a été versée.

Vadim Borisov, Secrétaire régional d’IndustriALL, livre ce commentaire :

“Nous appelons le gouvernement d’Ukraine à activer le dialogue social et à prendre soigneusement en compte les propositions de nos affiliés quant au développement de l’industrie charbonnière”.