• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

Des programmes Master relatifs au travail ouverts au Brésil et en Afrique du Sud

12.08.2015

L’Université ouvrière mondiale (Global Labour University – GLU) invite syndicalistes et militant(e)s du monde du travail à poser leur candidature à ses programmes Master "Travail et Développement" à l’Université du Witwatersrand à Johannesburg, Afrique du Sud, et "Économie sociale et Travail" à l’Université de Campinas, Brésil.

Les programmes portent sur la gestion des affaires mondiales dans les domaines des normes internationales de travail, de l’économie, du commerce et des entreprises multinationales sous l’angle du travail, et sur les syndicats et autres mouvements sociaux en tant qu’acteurs de changement.

Un nombre limité de bourses sera accordé par le réseau de l’Université ouvrière mondiale à des étudiant(e)s nécessitant un soutien. 

Les dates limites de dépôt des demandes ainsi que des précisions sur le programme se trouvent sur les liens suivants:

1er septembre 2015 pour l’Université du Witwatersrand  http://www.global-labour-university.org/3.html
Contact: Pulane Ditlhake [email protected]  



1er octobre 2015 pour l’Université de Campinas http://www.global-labour-university.org/114.html 

Contact: Prof.  Eugenia Leone [email protected]

L’Université ouvrière mondiale est le fruit d’une initiative conjointe d’universités de plusieurs continents, de l’Organisation internationale du Travail (OIT), du mouvement syndical international et de la Fondation Friedrich Ebert. L’Université ouvrière mondiale propose des cours de maîtrise dans cinq pays sur le syndicalisme, le développement durable, la justice sociale, les normes internationales du travail, les entreprises multinationales, les politiques économiques et les institutions mondiales, et promeut une coopération en matière de recherche sur les questions relatives au travail dans le monde. Pour tout renseignement complémentaire, consulter le site internet http://www.global-labour-university.org/.