• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

Hausse des effectifs syndicaux chez IG Metall et Unite

31.01.2013

Les affiliés de IndustriALL Global Union, IG Metall et Unite, ont annoncé une hausse de leurs effectifs en 2012, qui assure un supplément de 18.000 membres à IG Metall et de 50.000 à Unite.

Unite a annoncé le 30 janvier que ses effectifs avaient augmenté de plus de 50.000 membres en 2012, malgré une récession qui dépasse les 10 % et l'attitude antisyndicale du gouvernement au Royaume-Uni.

Malgré les réductions de personnel dans le secteur public, les privatisations et les politiques antisyndicales du gouvernement, Unite a gagné de nouveaux d'adhérent(e)s dans le personnel des autobus, des autocars et des transbordeurs; dans l'industrie automobile et sa chaîne d'approvisionnement; dans les industries aérospatiales; dans les commerces d’alimentation et de boissons dont le recrutement repose surtout sur des agences d'emploi privées, ainsi que dans le secteur public.

Len McCluskey, secrétaire général de Unite, a déclaré: “Unite s'est trouvé au premier rang pour défendre les intérêts des travailleurs et travailleuses contre les politiques cruelles du gouvernement dans les domaines économique et social”.  McCluskey affirme que le syndicat continuera de porter son attention à la syndicalisation en 2013. Unite a 1,5 million de membres.

En Allemagne, IG Metall a annoncé, le 22 janvier 2013, une augmentation du nombre de membres pour la deuxième année consécutive, cette fois-ci de 18.000. Il est important de constater que le nombre de jeunes parmi les membres a augmenté de 4,5 pour cent et que le syndicat a maintenant 223.000 membres âgés de moins de 27 ans.

IG Metall affirme que cette croissance est le résultat d'une stratégie de participation active des membres à la négociation collective pour les accords d'entreprise. Le syndicat se sert de sa force dans la négociation pour aborder des questions telles que la limitation de l’embauche de personnel fourni par des agences d'emploi privées.

“Il faut empêcher, quel qu'en soit le coût, la croissance dans le secteur à bas salaires”, a déclaré Berthold Huber, président de IG Metall, en rappelant qu'actuellement, un salarié sur quatre occupe un emploi précaire en Allemagne.  

Avec 2.263.707 membres, IG-Metall confirme sa place de plus grande organisation syndicale en Allemagne.