• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

Global Worker N°1 2015

IndustriALL vient de sortir un nouveau numéro de Global Worker

19.05.2015

Le cinquième numéro de Global Worker vient de paraître avec une maquette toute neuve. Le magazine comprend une nouvelle série d’enquêtes, d’interviews et de profils sur tout un éventail de sujets traités du point de vue des travailleurs.

Faisant suite à l’homicide industriel du charbonnage de Soma qui a coûté la vie à 301 mineurs turcs en mai 2014, une enquête sur le secteur minier turc met en lumière les conséquences dévastatrices qu’y a eue la privatisation.

Face à une industrie de l’électronique qui est l’un des plus gros secteurs d’IndustriALL, un dossier de fond examine la manière dont les syndicats recrutent et combattent l’emploi précaire au sein de cette industrie florissante.

Un autre dossier spécial de Global Worker s’intéresse à la négociation sectorielle en tant qu’outil essentiel dans la lutte pour des salaires vitaux et le combat contre l’inégalité.

Alors que les richesses mondiales sont concentrées dans de moins en moins de mains, les inégalités croissantes sont aussi dues aux attaques des entreprises, des politiciens de droite et des institutions financières internationales contre la négociation collective. Des conventions d’entreprise offrent moins de protection et à un plus petit nombre de travailleurs.

déclare Jyrki Raina, Secrétaire général d’IndustriALL.

Cette parution de Global Worker présente également un profil de la Fédération des Travailleurs de la Chimie de Hongrie (VDSZ), et une entrevue avec le leader syndical nigérian Issa Aremu, dont l’organisation, le Syndicat national des travailleurs du textile, de la confection et des vêtements sur mesure (NUTGTW) a remporté des succès au niveau du recrutement des travailleurs et travailleuses informels au Nigeria.

En janvier 2015, IndustriALL a salué l’arrivée de deux syndicats du Myanmar en tant que nouveaux affiliés. Dans un pays où les syndicats n’ont acquis une existence légale que depuis 2012, un article examine la tâche ardue qui est celle de ces syndicats au moment de recruter les travailleurs et de s’attaquer à la problématique de l’emploi précaire au sein du pays.

Voyez encore l’interview accordée à IndustriALL par Barbara Figueroa, Présidente de la centrale syndicale chilienne CUT.

Inscrivez-vous pour recevoir des exemplaires de Global Worker en anglais, français, espagnol ou russe en adressant vos demandes à [email protected]

Vous pouvez également consulter Global Worker en ligne.