Jump to main content
IndustriALL logotype

La Fédération des salariés de Siemens veut syndiquer les travailleurs précaires

25 October, 2013La Fédération des salariés de Siemens (SEF) va mettre sur pied un projet de 3 ans pour recruter tous les travailleurs travaillant directement ou indirectement pour Siemens en Inde et leur obtenir les mêmes droits et les mêmes conditions de travail que les travailleurs permanents.

IndustriALL Global Union a organisé la réunion du Réseau de la Fédération des salariés de Siemens (SEF) qui s'est tenue du 16 au 18 octobre à Thane, dans l'État du Maharastra, en Inde. 18 dirigeants syndicaux de 8 usines Siemens, ainsi que Kan Matsuzaki, le directeur du secteur TIC, Électricité & Électronique d'IndustriALL, et Dirk Linder, représentant IG Metall, ont activement discuté de l'ordre du jour :

  • Situation actuelle et problèmes rencontrés par les syndicats de la SEF
  • Promotion d'un lieu de travail durable et activités syndicales centrées sur le travail précaire
  • Application de l'Accord-cadre mondial de Siemens et de son programme de formation 

Le groupe Siemens emploie plus de 19.000 personnes en Inde. Il compte 21 usines et un vaste réseau de chaînes d'approvisionnement dans tout le pays. Les syndicats membres de la SEF représentent quelque 4.000 travailleurs de 13 usines; c'est le plus grand réseau syndical de travailleurs de Siemens de la région de l'Asie du Sud et du Sud-est asiatique.

Les leaders syndicaux venus de différentes parties du pays ont discuté des problèmes que rencontrent tous les travailleurs de Siemens en Inde, comme par exemple les pressions de direction. Au fil des ans, le nombre des travailleurs précaires (contractuels et intérimaires) a fortement augmenté et on a assisté à un déplacement de l'emploi de lieux de travail syndiqués vers d'autres non syndiqués, ainsi qu'à une désyndicalisation et des promotions non désirées imposées par la direction. Les syndicats ont aussi indiqué que les travailleurs précaires de Siemens ou de ses fournisseurs sont empêchés de créer des syndicats ou d'y adhérer et qu'un large fossé les sépare des travailleurs permanents s'agissant des salaires, des prestations de santé et de la protection sociale.

Pour s'attaquer à ces problèmes, les syndicats ont convenu que le SEF doit augmenter les taux de syndicalisation dans tous les sites de Siemens afin d'avoir plus de poids dans la négociation collective avec la direction. Pendant la réunion, les syndicats ont adopté à l'unanimité une résolution sur le recrutement des travailleurs, y compris les travailleurs précaires, dans laquelle on peut lire

Il est décidé que tous les salariés travaillant directement ou indirectement pour l'entreprise, que ce soit dans les locaux de l'entreprise ou hors de celle-ci, pourront devenir membres des syndicats mandants respectifs. Les syndicats s'efforceront de leur obtenir l'égalité de droits, de salaires et de conditions de travail avec les travailleurs permanents de l'entreprise.

La SEF va mettre sur pied un projet de 3 ans visant à recruter tous les travailleurs travaillant directement ou indirectement pour Siemens en Inde pour leur obtenir les mêmes droits et les mêmes conditions de travail que les travailleurs permanents.

Elle a aussi réclamé vigoureusement que l'ACM avec Siemens soit mis en application dans tous les sites de Siemens et elle a insisté sur la nécessité pour cet ACM de contribuer à développer le réseau syndical de la SEF au titre de la défense des droits et des intérêts des travailleurs. Le Secrétaire général du SWU (syndicat constitutif de la SEF), Uday Mahale, a déclaré :

S'agissant de l'application de l'ACM, il a été décidé que la SEF formera 55 représentants syndicaux sur le thème des normes fondamentales du travail de l'OIT et de l'importance d'autres clauses de l'ACM. Étant donné que, de toute l'Asie du Sud et tout le Sud-est asiatique, c'est en Inde que Siemens est le plus implantée, il faut s'attendre à ce que la prochaine réunion du méta-cluster se tienne en Inde. IndustriALL devrait aider la SEF à nouer des liens avec les syndicats de cette région avant la réunion.

Le 18 octobre, Kan Matsuzaki, le directeur du secteur TIC, Électricité & Électronique d'IndustriALL, et Dirk Linder, représentant IG Metall, ont rencontré la direction des ressources humaines de Siemens Inde et échangé leurs points de vue sur l'importance d'un réseau syndical et de l'application de l'ACM. La direction a fait part de son intention de bâtir une relation constructive et de qualité avec les syndicats de Siemens et elle affichera le texte de l'ACM dans les langues locales sur les lieux de travail, ce qui sera la première étape de sa mise en œuvre en collaboration avec les syndicats.

IndustriALL Global Union et IG Metall poursuivront leur soutien aux activités de la SEF et, en tant que signataires, ils mettront l'accent sur l'application de l'ACM.

Related documents