• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

Membres de Birleşik Metal-İş devant les grilles de Posco Assan

Piquet de membres du syndicat KMWU devant l’entrée de Posco en Corée

Piquet de membres du syndicat KMWU devant l’entrée de Posco en Corée

Manifestation de membres de Birleşik devant le consulat de Corée

Posco workers in Korea show solidarity with Turkey

Des travailleurs de Posco en Corée affichent leur solidarité avec ceux de Turquie

Des travailleurs de Posco en Corée affichent leur solidarité avec ceux de Turquie

Des travailleurs de Posco en Corée affichent leur solidarité avec ceux de Turquie

Des travailleurs de Posco en Corée affichent leur solidarité avec ceux de Turquie

Des travailleurs de Posco en Corée affichent leur solidarité avec ceux de Turquie

Des travailleurs de Posco en Corée affichent leur solidarité avec ceux de Turquie

Des travailleurs de Posco en Corée affichent leur solidarité avec ceux de Turquie

Des travailleurs de Posco en Corée affichent leur solidarité avec ceux de Turquie

Des travailleurs de Posco en Corée affichent leur solidarité avec ceux de Turquie

Des travailleurs de Posco en Corée affichent leur solidarité avec ceux de Turquie

Des travailleurs de Posco en Corée affichent leur solidarité avec ceux de Turquie

Des travailleurs de Posco en Corée affichent leur solidarité avec ceux de Turquie

Des travailleurs de Posco en Corée affichent leur solidarité avec ceux de Turquie

Des travailleurs de Posco en Corée affichent leur solidarité avec ceux de Turquie

Des travailleurs de Posco en Corée affichent leur solidarité avec ceux de Turquie

Piquet de membres du syndicat KMWU devant l’entrée de Posco en Corée

Manifestation de membres de Birleşik devant le consulat de Corée

Manifestation de membres de Birleşik devant le consulat de Corée

Manifestation de membres de Birleşik devant le consulat de Corée

Birleşik members protest outside Kibar Holding

La solidarité internationale grandit après le renvoi par Posco Assan de 80 adhérents syndicaux en Turquie

06.12.2017

Les métallurgistes coréens ont exprimé leur solidarité après que Posco Assan a renvoyé 80 adhérents syndicaux de son aciérie de Kocaeli, en Turquie.

Posco, le cinquième plus grand producteur sidérurgique au monde, continue de résister aux tentatives de ses salariés turcs pour se syndiquer, en mettant à la porte les travailleurs et travailleuses qui rejoignent l’affilié d’IndustriALL Global Union Birleşik Metal-İş. Un total de 80 adhérents ont maintenant été renvoyés, les dernières mises à pied intervenant après que le syndicat a fait la demande au Ministère du Travail d’un certificat attestant qu’il détient une majorité dans l’entreprise, ce qui lui donnerait légalement le droit de représenter les 420 travailleurs et travailleuses.

Les dirigeants de l’entreprise tentent d’intimider les travailleurs en allant leur dire dans les ateliers qu’ils n’accepteront jamais ni la présence du syndicat, ni de le rencontrer.

L’entreprise à capitaux coréens a une politique de rejet des syndicats.

Dans un courrier de solidarité envoyé à Birleşik Metal-İş, Kim Ho-Gyu, président du Syndicat coréen des métallurgistes (KMWU), écrit :

“En Corée, Posco est bien connu pour sa répression dure et impitoyable des syndicats. Depuis la fondation de l’entreprise en 1968, pendant la période de dictature militaire en Corée du Sud, de nombreux salariés ont entrepris des efforts pour y établir des syndicats démocratiques, mais Posco a foulé aux pieds les droits humains et syndicaux et a construit un cruel empire capitaliste.”

Il a exhorté les travailleurs et travailleuses en Turquie à ne pas baisser les bras, leur disant :

“Les longues années pendant lesquelles les travailleurs se sont heurtés à la forteresse de l’empire Posco ont finalement produit suffisamment de fissures et ses murs ont commencé à se lézarder.”

Le KMWU poursuit un long et dur combat pour obtenir la reconnaissance au sein de l’entreprise. En raison de sa politique de rejet des syndicats, ils n’ont pu y recruter que des travailleurs précaires et aucun salarié direct. Au niveau des usines de Posco en Corée, les travailleurs sous-traitants précaires forment la majorité de la main d’œuvre, en dépit d’un jugement qui déclare cette sous-traitance illégale et ordonne que les travailleurs soient régularisés.

Le KMWU revendique que Posco régularise le statut des travailleurs et travailleuses en sous-traitance, cesse de menacer les salariés pour les forcer à quitter le syndicat, reconnaisse et conclue avec la section syndicale nouvellement recrutée des travailleurs sous-traitants de Posco une convention collective et réintègre les travailleurs renvoyés pendant la phase de syndicalisation.

Les membres des sections des travailleurs en sous-traitance des usines de Pohang et Gwangyang ont fait parvenir des messages de solidarité aux travailleurs turcs et ont manifesté devant leur usine.

En Turquie, les membres de Birleşik ont également manifesté devant l’usine ainsi que devant celle de Kibar Holding, une coentreprise turque partenaire de Posco. Le syndicat a également mené une manifestation devant le consulat de Corée pour revendiquer que l’entreprise respecte les droits des travailleurs.

Le président du KMWU, Kim, conclut sa lettre de solidarité en ces termes :

“Voici ce que nous voulons dire à nos camarades. Ne pliez pas face à l’impitoyable et violente répression de Posco. Tout comme une goutte d’eau isolée est inoffensive mais qu’un torrent de gouttes d’eau réunies peut renverser des murs, un travailleur isolé n’est peut-être pas fort, mais en agissant ensemble, notre force devient insurmontable. Ça, ils le savent aussi.

“La seule raison pour laquelle ils réagissent par la force et la répression syndicale, c’est parce qu’ils ont peur. Je suis convaincu que les travailleurs et travailleuses, unis tous ensemble dans la lutte, verront sûrement leur sourire la victoire.”

Kemal Özkan, Secrétaire général adjoint d’IndustriALL, a déclaré :

“Nos affiliés en Corée et en Turquie sont témoins des résultats de la politique de rejet des syndicats. Ils sont confrontés à la même lutte et s’unissent pour s’opposer à Posco. IndustriALL va poursuivre son soutien à leurs actions. Ensemble, nous pouvons amener cette entreprise à la table des négociations.”