• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru
Usine Mercedes-Benz d’Untertürkheim (crédit photo : Daimler)

Usine Mercedes-Benz d’Untertürkheim (crédit photo : Daimler)

Le combat pour de futurs emplois paie

18.07.2017

Plus de 250 nouveaux emplois vont être créés à l’usine Mercedes-Benz d’Untertürkheim, avec l’ajout de la production de batteries en tant que nouveau groupe de produits.

Les travailleurs et travailleuses de l’usine Mercedes-Benz d’Untertürkheim avaient refusé la prestation d’heures supplémentaires à partir du 1er juillet, craignant que la nouvelle usine de batteries ne conduise à la perte d’emplois.

Mais avec la conclusion d’une nouvelle convention, plusieurs milliards d’euros vont être investis dans le futur développement du site d’Untertürkheim au cours des prochaines années. Au total, la convention marque la création de 250 nouveaux postes dans le domaine de l’e-mobilité et comporte des effets à long terme pour la sauvegarde des emplois sur le site.

Pour assurer la compétitivité, la convention d’entreprise conclue entre la direction de l’usine et le conseil d’entreprise comprend des mesures pour favoriser la flexibilité et l’efficacité. Ceci concerne par exemple l’optimisation du temps d’utilisation des infrastructures ainsi que des modèles de travail posté variables et de déploiement flexible de la main d’œuvre.

Untertürkheim fait un grand pas en direction de la mobilité électrique et du renforcement de nos compétences s’agissant d’alternatives en matière de systèmes de propulsion. Ce sont des signaux positifs pour l’usine d’Untertürkheim,

indique Wolfgang Nieke, Président du Conseil d’Entreprise de l’usine Mercedes-Benz d’Untertürkheim.

Mercedes-Benz Untertürkheim est l’usine principale au plan mondial pour la production de groupes de propulsion et le siège de Daimler. Avec plus de 19.000 salariés, l’usine produit des moteurs, des essieux, des transmissions et des composants.

Helmut Lense, directeur du département d’IndustriALL pour l’industrie automobile indique :

Avec le passage aux voitures électriques, beaucoup de composants ne sont plus nécessaires. Cette convention est un pas important dans la création de nouveaux lieux de travail venant compenser la perte de ceux existant.