• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

FKN Textile a jeté sur le pavé 24 travailleurs pour recruter à leur place des nouveaux venus moins payés

Le syndicat pakistanais NTUF condamne le licenciement de 24 ouvriers textiles

31.07.2015

L’affilié d’IndustriALL, le NTUF, soulève le cas du licenciement abusif de 24 ouvriers textiles par FKN Textile près de la capitale Karachi. Les travailleurs ont été licenciés de sorte que la direction puisse les remplacer par des salariés moins bien payés.

FKN est sur succursale de Rashid Textile, implantée dans une zone industrielle de Karachi, SITE. Elle produit des serviettes de toilette et aspire à exporter vers l’UE, entre autres. Pour pouvoir recruter de nouveaux travailleurs rémunérés avec de moindre salaires, la direction a bloqué l’entrée sur le site de l’usine des 24 licenciés qui n’ont pu prendre leur poste ce 18 juillet, juste avant la fête de l’Aïd.

Les travailleurs licenciés ont alors contacté le NTUF pour défendre leur cas auprès des autorités concernées et combattre l’attitude répressive de l’entreprise.

Un des travailleurs licenciés, Muhammad Nadeem, rapporte que les conditions de travail à l’intérieur de l’usine sont déplorables et que les 900 travailleurs y sont en position de faiblesse. Nombre d’entre eux y sont forcés de travailler jusqu’à 20 heures par jour.

Les ouvriers de l’usine FKN sont principalement employés via des sous-traitants illégaux et n’ont pas le droit de former un syndicat. Ils ne reçoivent aucune prestation sociale et souvent même pas leur salaire.

Une plainte auprès des autorités du travail a été déposée par l’avocat du NTUF au nom des 24 travailleurs licenciés ce 27 juillet. Le département concerné a convoqué la direction et un de ses représentants s’est présenté sans dossier et sans argumentation. Les autorités ont donné l’ordre à la direction de se présenter à nouveau le 2 août avec un dossier complet.

La direction du NTUF déclare qu’elle va se battre en faveur de la cause des travailleurs de FKN jusqu’à ce qu’ils soient tous réintégrés.

Apoorva Kaiwar, Secrétaire d’IndustriALL pour la Région de l’Asie du Sud déclare :

IndustriALL est aux côtés des travailleurs de FKN Textile et condamne l’attitude inhumaine de sa direction qui a licencié 24 travailleurs à la veille de l’Aïd.