• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

Les affiliés à IndustriALL en Inde réclament des lieux de travail plus sûrs dans les usines de ciment LafargeHolcim et une baisse du nombre de travailleurs contractuels

Les syndicats ont travaillé à l’élaboration d’un plan visant à organiser davantage de travailleurs en Inde

Les syndicats souhaitent que LafargeHolcim s’engage réellement à accroître la sécurité des travailleurs à LafargeHolcim, tant en Inde que dans le monde entier.

Le travail précaire et la sécurité, principales inquiétudes des syndicats de LafargeHolcim en Inde

19.01.2017

Le travail précaire, la santé et la sécurité figurent en tête des préoccupations soulevées lors de la réunion des affiliés à IndustriALL Global Union ayant eu lieu les 16 et 17 janvier 2017, en Inde, dans les usines de ciment LafargeHolcim.

Durant l’atelier de deux jours organisé à Nagpur, les syndicats ont partagé leurs expériences et examiné les stratégies pour renforcer le pouvoir syndical, défendre les droits des travailleurs et améliorer le dialogue social. 

Les affiliés à IndustriALL en Inde se sont déclarés fortement préoccupés par le recours croissant aux travailleurs contractuels dans les activités de production des usines LafargeHolcim, en raison de la précarité des conditions dans lesquelles ils travaillent et des salaires de misère qu’ils reçoivent, souvent inférieurs d’un tiers à ceux des travailleurs permanents. C’est pourquoi ils ont décidé de travailler plus intensément sur les questions de l’amélioration des conditions de travail, des salaires et de la sécurité sociale de l’ensemble des travailleurs du secteur du ciment au Bangladesh.  

Les syndicalistes ont exprimé leurs vives préoccupations en matière de santé et de sécurité. Ils ont attiré l’attention sur l’augmentation inquiétante du nombre d’accidents mortels dans les usines LafargeHolcim. Bien que la majorité des victimes soient des travailleurs contractuels, des travailleurs permanents ont également perdu la vie. L’Inde occupe malheureusement la première place dans ces statistiques regrettables.

Les syndicats ont également discuté ouvertement avec Feliciano Gonzalez, Chef des relations du travail et des politiques sociales de LafargeHolcim, lors d’une téléconférence organisée au cours de la réunion. Ils lui ont demandé de veiller à ce que LafargeHolcim intensifie immédiatement ses efforts pour améliorer la santé et la sécurité des travailleurs, y compris ceux en sous-traitance, dans toutes les usines de ciment opérant en Inde et ce, en consultation avec les syndicats. En outre, ils ont appelé de nouveau la compagnie à s’engager véritablement à répondre aux préoccupations des travailleurs conformément à la Déclaration de Hyères établie durant la conférence syndicale mondiale LafargeHolcim en octobre 2016.

Au cours de la réunion qui s’est tenue à Nagpur, les syndicats ont également examiné les réussites du plan de travail adopté à Delhi en février 2016 et les défis posés par celui-ci, et élaboré un plan d’organisation des travailleurs pour l’avenir. 

Matthias Hartwich, Directeur d’IndustriALL en charge des industries des matériaux, a déclaré:

Il est encourageant de voir les affiliés de l’industrie du ciment coopérer de plus en plus entre eux pour renforcer les droits des travailleurs à LafargeHolcim. La décision d’adopter un plan de travail concret, comprenant notamment des responsabilités et des tâches spécifiques pour réduire le travail précaire ainsi qu’accroître l’organisation des travailleurs et le recrutement, témoigne de la maturité croissante du travail stratégique que nous accomplissons.

Apoorva Kaiwar, Secrétaire régional d’IndustriALL pour l’Asie du Sud, a indiqué:

Les affiliés à IndustriALL dans le secteur du ciment en Inde se sont engagés à organiser davantage de travailleurs, en particulier des travailleurs précaires. Cet engagement aidera à construire une force syndicale dans le secteur du ciment, notamment à LafargeHolcim, et contribuera fortement à augmenter l’influence d’IndustriALL dans ce secteur dans la région.