• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

L’effondrement d’un bâtiment au Bangladesh provoque la mort d’au moins sept personnes.

13.03.2015

Au moins sept travailleurs de la construction ont été tués le 12 mars lors de l’effondrement du toit en cours de construction d’un entrepôt à Mongla, Bangladesh on 12 March.

Environ 70 personnes travaillaient dans le bâtiment au moment où l’accident s’est produit, dont un grand nombre sur le toit. Les corps d’au moins sept travailleurs morts ont été dégagés et plus de 60 personnes ont été secourues dont un grand nombre hospitalisées avec des blessures plus ou moins graves. Les opérations de secours sont terminées.

Le bâtiment détruit qui venait d’être construit appartient à l’organisation d’assistance sociale des forces armées du Bangladesh “Senakul Sansathan”. L’usine dans laquelle se trouvait l’entrepôt fabrique du ciment Elephant Brand et en assure la production depuis 1995.

L’entreprise de travaux publics chargée de la construction du toit est une agence locale de la société chinoise China National Building Material Company Ltd., détentrice du contrat après un appel d’offres international.

Le Bangladesh a un mauvais bilan en matière de normes de sécurité qui ont trait aux incendies et aux bâtiments. L’effondrement du bâtiment Rana Plaza à Dhaka a causé la mort de plus de 1.130 personnes employées dans la confection le 24 avril 2013.

À la suite de cette tragédie et en raison de la pression du mouvement syndical et du public au niveau international, plus de 180 marques mondiales et distributeurs ont signé avec IndustriALL Global Union et UNI Global Union l’Accord historique sur les mesures de sécurité qui ont trait aux incendies et aux bâtiments au Bangladesh et lancé un important projet destiné à améliorer la sécurité et la viabilité dans l’industrie de la confection au Bangladesh.

Jyrki Raina, secrétaire général de IndustriALL, dit : “L’accord a obtenu un effet immédiat en réduisant les risques dans l’industrie de la confection au Bangladesh, bien que la route à parcourir soit encore longue avant que l’on puisse assurer de bonnes conditions de sécurité et de viabilité dans l’industrie de la confection au Bangladesh. La nouvelle tragédie à Mongla montre que le gouvernement du Bangladesh doit commencer immédiatement à prendre des mesures identiques de sécurité dans tous les secteurs de l’économie au Bangladesh. Les travailleurs et travailleuses doivent avoir le droit de pouvoir retourner en vie et en bonne santé à la maison après leur travail, qu’ils soient employés dans la construction, la confection, le ciment ou tout autre secteur.”