• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru
Trois mineurs en grève de la faim à Selidovugol

Trois mineurs en grève de la faim à Selidovugol

Victor Trifonov s’immolant par le feu

Victor Trifonov s’immolant par le feu

Victor Trifonov s’immolant par le feu

Victor Trifonov s’immolant par le feu

Contrôle médical effectué sur les mineurs en grève de la faim

Contrôle médical effectué sur les mineurs en grève de la faim

Victor Trifonov

Aleksey Soroka

Aleksey Soroka

Aleksey Soroka et Ivan Chukov de Selidovugol en grève de la faim depuis sept jours

Aleksey Soroka et Ivan Chukov de Selidovugol en grève de la faim depuis sept jours

Trois mineurs en grève de la faim à Selidovugol Victor Trifonov s’immolant par le feu Victor Trifonov s’immolant par le feu Contrôle médical effectué sur les mineurs en grève de la faim Aleksey Soroka et Ivan Chukov de Selidovugol en grève de la faim depuis sept jours

Les mineurs de charbon ukrainiens acculés au désespoir par le non-paiement de leurs salaires

11.08.2016

La Confédération syndicale internationale (CSI) et IndustriALL interviennent comme un mineur s’est immolé par le feu après avoir été acculé au désespoir par l’indifférence des pouvoirs publics vis-à-vis des salaires impayés.

Dans une lettre conjointe au Président de l’Ukraine, IndustriALL et la CSI exhortent le gouvernement ukrainien « de relancer le dialogue social avec les syndicats sur la situation économique dans le secteur, l’élaboration des politiques d’emploi, le développement régional, les droits des travailleurs ainsi que les mesures indispensables à la lutte contre la corruption, qui compromet les perspectives de développement social et économique du pays ».

Victor Trifonov a tenté de s’immoler par le feu mardi lors d’une conférence de presse donnée au Ministère ukrainien de l’énergie et de l’industrie charbonnière, dans un geste désespéré visant à attirer l’attention des pouvoirs publics sur la situation des travailleurs et de leurs familles.

Trifonov, président local du Syndicat indépendant des mineurs d’Ukraine des villes de Selidovo et de Novogrodovka, est actuellement en soins intensifs à l’hôpital de district de Darnitsky, après que son corps ait été brûlé à 12 pour cent, principalement au visage, au cou et à la poitrine.

Il fait partie des cinq mineurs ayant fait grève de la faim, dont trois sont syndiqués des mines Selidovugol détenues par l’Etat et deux de la mine publique Krasnoarmeyskugol. Tous ont démarré leur grève de la faim le 4 août, dans les locaux du bâtiment du Ministère de l’énergie et de l’industrie charbonnière. Deux mineurs de Selidovugol ont poursuivi leur grève de la faim après l’immolation de leur compagnon. Les mineurs de charbon exigent que le gouvernement paie les arriérés de salaire, garantisse la poursuite des activités minières et protège les emplois.

Selon Mikhailo Volynets, président du syndicat indépendant des mineurs d’Ukraine, affilié à IndustriALL Global Union, les arriérés de salaire dans les mines Selidovugol s’élèvent à environ 60 millions de hryvnia ukrainienne (2,4 million de US$) pour la période s’étendant de mai à juillet. 

Le montant total des arriérés de salaire dans l’industrie minière du charbon se monte à environ 935 millions de hryvnia (37,6 million US$). Jusqu’à présent, le gouvernement s’est engagé à transférer, le 10 août, seulement 70 millions de Hryvnia (2,8 millions US$).

Mikhailo Volynets a indiqué que les mineurs ne croient plus aux promesses gouvernementales, tant eux et leurs familles ont été poussés au désespoir. De nombreux mineurs de charbon n’ont pas touché le moindre argent en mai, juin et juillet. De même, certains travailleurs des mines d’Etat n’ont pas reçu leurs salaires de décembre 2015. Les mineurs sont fatigués de devoir, en protestant et en faisant grève, sans cesse lutter pour recevoir leurs salaires.

Aleksey Soroka, en grève de la faim, est un dirigeant syndical local du Syndicat indépendant des mineurs d’Ukraine présent dans la mine Kurakhovskaya, qui emploie 1 200 travailleurs et fait partie de Selidovugol. Il a signalé que la situation est compliquée par la proximité de certaines mines avec la zone de combat de Donetsk et l’impossibilité des mineurs de changer leurs familles de lieu de résidence en cas de nécessité en raison du non-paiement de leurs salaires.

Les mineurs demandent également que le gouvernement cesse d’acheter du charbon à l’étranger au double du prix du charbon local et qu’il s’emploie à résoudre les problèmes de santé au travail et de sécurité.

Au cours des derniers mois, les mineurs de charbon ukrainiens employés dans les mines d’Etat ont organisé plusieurs protestations à Kiev et à travers toute l’Ukraine en stoppant l’exploitation minière.

Le 4 juillet, les mineurs de Selidovugol ont entamé une grève de la faim de 7 jours dans la ville de Selidovo qui n’a rien donné. Cette fois-ci, ils ont commencé une grève de la faim à Kiev. Les mineurs continueront à protester. Ceux de Selidovugol prévoient de faire grève le 18 août si leurs revendications ne sont pas satisfaites.

Les mineurs en grève de la faim ont reçu la visite, en signe de solidarité, de leurs collègues employés à la mine Stahanova, située dans la région de Donetsk, qui ont organisé une grève spontanée le 11 août. Les travailleurs de cette mine n’ont reçu aucun salaire ces trois derniers mois.