• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru
Des milliers de dirigeants et militants syndicaux de base ont manifesté devant l'Assemblée nationale de Corée, le 24 mai, dans la capitale, Séoul. Photo : SHIN, Dong-Jun

Des milliers de dirigeants et militants syndicaux de base ont manifesté devant l'Assemblée nationale de Corée, le 24 mai, dans la capitale, Séoul. Photo : SHIN, Dong-Jun

Les syndicats coréens ont besoin de votre soutien !

10.07.2017

Les syndicats coréens ont réussi une percée lorsque la Présidente Park a été contrainte à la démission au début de l'année mais, alors qu'ils poursuivent leur campagne pour les droits syndicaux fondamentaux, ils ont encore besoin de tout le soutien qu'ils peuvent obtenir.

Le Président de la Confédération coréenne des syndicats, Han Sang-gyun, est toujours en prison. Le 15 août est une date essentielle à laquelle il arrive que le Président de la Corée accorde une amnistie de détenus, et il faut maintenir la pression pour que Han puisse en bénéficier.

IndustriALL Global Union appelle les sympathisants à réitérer leur soutien aux syndicats coréens. Nous vous prions instamment d'agir dès que possible, et avant la fin du mois de juillet, pour demander que le Président de la KCTU, Han Sang-gyun, soit amnistié et aussi pour réclamer des réformes de fond pour que les droits des travailleurs coréens soient respectés.

Vous pouvez agir de deux manières :

  • Envoyer une lettre de protestation (en anglais uniquement). Si vous représentez un syndicat, veuillez l'imprimer sur votre papier à en-tête, ajouter le nom de votre syndicat dans la première phrase, ajouter une signature puis l'envoyer aux adresses électroniques figurant au début du texte (ainsi qu'à l'adresse électronique que l'ambassade de Corée de votre pays, que vous pourrez trouver à l'adresse http://www.mofa.go.kr/ENG/main/index.jsp). 
  • Organiser une manifestation devant l'ambassade ou le consulat de Corée et remettre la lettre de protestation en annexe. N'oubliez pas d'envoyer des photos ou des vidéos de cette action à [email protected] pour que nous puissions les diffuser.

" Il faut que le gouvernement et l'Assemblée nationale de Corée sachent que le monde entier continue à exiger le respect des droits des travailleurs sud-coréens"

a dit le serétaire général d'IndustriALL, Valter Sanches.