• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

Les travailleurs de BHP Billiton et Glencore Xstrata se préparent à la grève au Pérou

04.11.2014

Les syndiqués de la mine d’Antamina au Pérou ont décidé de lancer une grève au finish à partir du 10 novembre pour soutenir leurs revendications visant à des améliorations des conditions de travail et obtenir une plus grande part dans les bénéfices de l’entreprise. Le syndicat est affilié à la FNTMMSRP, la Fédération nationale des Mines.

Il s’agira de la première grève à Antamina, dont BHP Billiton Ltd et Glencore Xstrata détiennent chacun 33,75% des actions. Cette mine est située à 4.300 mètres au-dessus du niveau de la mer, dans la partie centrale de la cordillère des Andes.

La FNTMMSRP, qui est affilée à IndustriALL, a annoncé que le syndicat d’Antimina, fort de plus de 1.600 adhérents, avait décidé par scrutin lors de 6 réunions de partir en grève en raison d’un large mécontentement face aux problèmes avec l’entreprise.

La fédération indique que les travailleurs se plaignent des conditions de santé et sécurité dans la mine :

  • Des problèmes concernant le redéploiement de travailleurs ayant souffert d’accidents ou de maladies professionnels, en vertu de la Loi 29783.
  • Absence de planification efficace pour réduire les niveaux excessifs de poussière sur les routes sur lesquelles les minerais sont transportés.
  • Absence de planification efficace pour maintenir en état les routes en période de pluie.
  • Absence de procédure efficace pour, avec la participation des travailleurs, mener des enquêtes sur les sites où les accidents se produisent le plus fréquemment.
  • Absence de procédure efficace pour évacuer le personnel victime d’un accident.
  • Incapacité à définir des critères de “Travail avec restriction”.

Les travailleurs demandent également une juste rétribution des congés et des heures supplémentaires, leur inclusion dans le Fond de Pension complémentaire des Mineurs et le respect de la convention collective par l’entreprise, en particulier s’agissant des permis de travail, du transport en cas d’urgence, des salles polyvalentes pour les réunions et la participation du syndicat au recrutement.

IndustriALL va suivre les événements de près durant cette grève et proposer sa solidarité à la Fédération des Mineurs ainsi qu’aux travailleurs d’Antamina dans leur lutte légitime pour leurs droits syndicaux.