• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru
Nasir Mansoor, de NTUF, affilié d’IndustriALL, demande l’engagement juridiquement contraignant des employeurs et des marques internationales à garantir la santé et la sécurité des travailleurs.

Nasir Mansoor, de NTUF, affilié d’IndustriALL, demande l’engagement juridiquement contraignant des employeurs et des marques internationales à garantir la santé et la sécurité des travailleurs.

Les victimes et leurs familles ont attendu plus de trois ans avant d’être indemnisées par Kik.

Les victimes et leurs familles ont attendu plus de trois ans avant d’être indemnisées par Kik.

Nasir Mansoor, de NTUF, affilié d’IndustriALL, demande l’engagement juridiquement contraignant des employeurs et des marques internationales à garantir la santé et la sécurité des travailleurs. Les victimes et leurs familles ont attendu plus de trois ans avant d’être indemnisées par Kik.

Pakistan: les victimes de l’incendie de l’usine se félicitent de la reprise des pourparlers sur la réparation des préjudices subis

07.06.2016

La réunion de l’Association d’aide aux victimes de l’incendie de l’usine Ali Enterprises, qui s’est tenue à Karachi, le 28 mai 2016, a salué les pourparlers internationaux sur l’indemnisation des victimes du pire accident industriel qu’ait connu le Pakistan.

Deux-cent cinquante-quatre travailleurs sont morts brûlés vifs dans l’incendie de l’usine textile Ali Enterprises, à Karachi, en septembre 2012, piégés à l’intérieur des murs en raison de la fermeture à clé des issues. Cinquante-quatre autres personnes ont été gravement blessées. Au cours de la réunion, les représentants des travailleurs et les familles affectés par la tragédie ont remercié l’Organisation internationale du travail (OIT) pour avoir accepté d’assumer le rôle de facilitateur et de coordinateur pour l’indemnisation des victimes.

La réunion a également exprimé sa reconnaissance au Gouvernement allemand, ainsi qu’aux syndicats et aux organisations de la société civile pour le travail qu’ils ont accompli pour persuader le discounter allemand KiK de reprendre les discussions. KiK, était le seul client, connu publiquement, de l’usine. 

La réunion a souligné l’importance de la participation de l’Association d’aide aux victimes de l’incendie de l’usine Ali Enterprises dans tous pourparlers ou accord. Elle a également voté une résolution obligeant à prendre les salaires décents comme base du calcul de l’indemnisation.  

Les avocats de l’Allemagne ont fait part de l’évolution de l’action en justice intentée en Allemagne. Les trois victimes qui ont déposé plainte contre KiK se rendront dans ce pays pour rencontrer les syndicats, les députés, les fonctionnaires gouvernementaux et les organisations des droits de l’Homme afin d’obtenir leur appui. 

Nasir Mansoor, Secrétaire général de la Fédération syndicale nationale NTUF (National Trade Union Federation), affiliée d’IndustriALL, a lancé un appel au Gouvernement pakistanais pour qu’il prenne des mesures immédiates afin d’éviter que de tels accidents ne se reproduisent, d’appliquer les normes du travail internationales et d’obtenir l’engagement juridiquement contraignant des employeurs et des marques internationales à garantir la santé et la sécurité des travailleurs.

La directrice d’IndustriALL pour le textile, Christina Hajagos-Clausen, a déclaré : « IndustriALL espère clore ce chapitre aussi rapidement que possible et obtenir une réparation intégrale pour les victimes de l’incendie d’Ali Enterprises, semblablement à ce que nous avons obtenu pour les victimes de l’effondrement de l’usine Rana Plaza et de l’incendie de Tazreen au Bangladesh ».

Un grand nombre de familles des travailleurs martyres, de travailleurs affectés, d’experts juridiques, et des représentants des affiliés d’IndustriALL : NTUF, ECCHR et la Campagne pour des vêtements propres, ont participé à la réunion.