• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

Quatre morts dans un charbonnage au Pakistan

12.09.2017

La crise de la sécurité des mines au Pakistan se poursuit, quatre travailleurs ayant été tués par l’accumulation de gaz toxiques dans une mine de charbon de Sanjidi dans la région de Quetta, ce 8 septembre. Selon des informations diffusées aujourd’hui, trois autres travailleurs sont décédés dans des circonstances similaires au sein d’une mine de charbon de la région de Harnai.

Les charbonnages du Pakistan sont parmi les lieux de travail les plus dangereux du monde.

En l’absence de conditions de travail sûres, on déplore de fréquentes pertes en vies humaines. Ce 8 septembre, des gaz délétères ont soudainement envahi l’espace dans les profondeurs de la mine, tuant quatre travailleurs et en laissant deux autres dans un état critique.

Dans un passé récent, les affiliés d’IndustriALL ont fait état de nombreux accidents miniers et ont appelé le gouvernement du Pakistan à améliorer la sécurité dans les mines.

Sultan Muhammad Khan, Président du Conseil d’IndustriALL pour le Pakistan (IPC) et Secrétaire général de la Fédération syndicale des mines du Pakistan (PCMLF) a déclaré :

“Nous condamnons fermement ces décès évitables. Le gouvernement doit mettre la vie des mineurs au-dessus des bénéfices. Nous appelons le gouvernement à prendre des mesures immédiates pour améliorer la sécurité au sein des mines au Pakistan.”

Glenn Mpufane, directeur du département des mines d’IndustriALL a indiqué :

“La négligence constante du gouvernement pakistanais conduit à de fréquents décès de mineurs. Les mines du pays se muent en tombes. IndustriALL réitère son exigence de voir le Pakistan ratifier et mettre en œuvre immédiatement la Convention 176 de l’OIT sur la Santé et la sécurité dans les mines.”