• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

Soutenez un syndicat algérien attaqué par le gouvernement !

20.12.2017

Avec les fédérations syndicales mondiales ISP et UITA, IndustriALL s'associe à la campagne lancée par LabourStart pour contrer la répression incessante à laquelle se livre le gouvernement algérien contre notre affilié SNATEGS.

La guerre que livre le gouvernement algérien contre le SNATEGS, le syndicat des travailleurs de la compagnie publique de l'énergie Sonelgaz, affilié à IndustriALL, est montée d'un cran. Des centaines d'adhérents, de délégués et de syndicalistes ont été licenciés, sont harcelés et persécutés avec des chefs d'accusation montés de toutes pièces pour avoir exercé leurs droits fondamentaux.

La semaine dernière encore, Abdelkader Koufi, le Secrétaire général du SNATEGS, et Mohamed Al Amin Sulimani, le Président du comité national Jeunesse du syndicat, ont été arrêtés alors qu'ils participaient à une action de protestation pacifique contre la dissolution illégale et frauduleuse du syndicat par le gouvernement. Ils ont été remis en liberté le lendemain.

En mai dernier, le gouvernement a privé le SNATEG de la personnalité juridique et condamné son Président, Raouf Mella, à six mois de prison pour avoir dénoncé la corruption et les fraudes massives commises depuis plus de dix ans chez SONELGAZ et répercutées sur les factures d'énergie de millions d'Algériens.

Maintenant, le gouvernement tente d'éliminer carrément le syndicat. Le 3 décembre, le ministre du Travail a annoncé que le SNATEGS avait organisé une réunion pour prononcer sa dissolution. Aucune réunion de ce genre n'a été autorisée et, selon les statuts du syndicat, seul un congrès national est habilité à prendre une telle décision. Depuis l'annonce de sa dissolution par le ministère, les comptes bancaires du syndicat sont bloqués. 

Dans une lettre au Directeur général de l'Organisation internationale du travail, Guy Ryder, les trois fédérations syndicales mondiales et la CSI demandent à l'OIT d'intervenir d'urgence auprès du gouvernement algérien :

Nous vous prions instamment d'exhorter le gouvernement à respecter la liberté syndicale. Nous vous prions en particulier de l'exhorter à cesser sa guerre contre le SNATEGS, à respecter les droits syndicaux et la personnalité juridique du syndicat, à abandonner tous les chefs d'accusation contre Raouf Mellal, les adhérents et les représentants poursuivis en justice uniquement en représailles pour leur engagement syndical, et à réintégrer tous ceux qui ont été licenciés pour avoir eu des activités syndicales et avoir exercé leurs droits.

Le Secrétaire général d'IndustriALL a réitéré le soutien résolu au SNATEGS et au mouvement syndical libre et démocratique en Algérie :

Nous sommes vivement préoccupés par le bellicisme du gouvernement algérien qui va en s'intensifiant. IndustriALL sera aux côtés du SNATEGS tant que le gouvernement algérien harcèlera et intimidera ses membres et jusqu'à ce qu'il accepte qu'un mouvement syndical fort et indépendant est vital dans une société démocratique.

Soutenez la campagne de LabourStart et envoyez un message aux autorités algériennes pour leur dire d'arrêter leur guerre contre le SNATEGS, de respecter les droits syndicaux et la personnalité juridique du syndicat, d'abandonner tous les chefs d'accusation contre Raouf Mellal et contre les adhérents et les représentants poursuivis uniquement en représailles de leur engagement syndical et de réintégrer tous ceux qui ont été licenciés pour avoir eu des activités syndicales et exercé leurs droits.