Jump to main content
IndustriALL logotype

Turquie : Les syndicats, unis, réclament un salaire de subsistance dans le secteur du textile et de l'habillement

11 April, 2018Les syndicats du secteur du textile, de l'habillement et du cuir de Turquie ont assuré de leur soutien l'initiative mondiale sans précédent ACT (Action, Collaboration, Transformation) emmenée par IndustriALL Global Union ainsi que par des marques et des distributeurs afin d'obtenir des salaires de subsistance dans ce secteur.

Cet engagement a été annoncé lors d'une réunion qui s'est tenue à Istanbul, où les entreprises signataires de l'ACT avaient rencontré IndustriALL et ses affiliés turcs - Teksif, Öz İplik İş, Disk/Tekstil et Deritek - pour discuter de sa mise en œuvre dans l'industrie de l'habillement en Turquie.

L'initiative ACT mène des campagnes semblables dans les principaux pays producteurs de textile et d'habillement dans le but de transformer l'industrie par des salaires de subsistance obtenus par une négociation collective à l'échelle de l'industrie et liée aux pratiques d'achat.

Dans la plupart de ces pays, dont la Turquie, les salaires des travailleurs sont bien inférieurs au salaire de subsistance. Il s'avère de plus en plus que les marques et les distributeurs ne pourront obtenir une augmentation des salaires des travailleurs de la chaîne d'approvisionnement de ce secteur en agissant seuls. L'ACT a pour but de rapprocher les marques mondiales, les distributeurs, les syndicats, les fabricants et les gouvernements afin d'imposer ensemble des salaires de subsistance.

Le secteur du textile, de l'habillement et du cuir est un moteur de l'économie turque et un de ses trois plus grands exportateurs. La Turquie figure au premier rang des pays producteurs de textile et de vêtements. Alors que les statistiques officielles font état de près d'un million de personnes employées dans le secteur, plusieurs études tenant compte de l'économie souterraine estiment ce chiffre à plus du double.

Le salaire minimum légal est fixé chaque année par le Conseil du salaire minimum, composé de représentants du gouvernement, des employeurs et des syndicats. Le Conseil prend ses décisions à la majorité des voix. En règle générale, le salaire minimum est fixé de commun accord par le gouvernement et les employeurs, malgré l'opposition des organisations syndicales.

Le salaire minimum légal brut pour 2018 est 2.029,50 livres (environ 500 $), soit un salaire net de 1.603,12 livres (environ 400 $). La plupart des travailleuses et travailleurs du textile et de l'habillement gagnent pratiquement ce salaire minimum, très inférieur à un salaire de subsistance.

Un des thèmes de la réunion était l'incapacité des mécanismes de détermination du salaire minimum à amener les rémunérations au niveau d'un salaire de subsistance et la manière dont l'ACT doit agir pour obtenir des conventions collectives sectorielles qui, à partir de ces mécanismes, permettront d'obtenir des salaires de subsistance négociés par les syndicats nationaux et les employeurs.

Les participants ont pris conscience que les pratiques d'achat ont une fonction essentielle pour ce qui est de l'obtention d'un salaire de subsistance. Les membres de l'ACT s'efforcent de faire en sorte que leurs pratiques d'achat respectives permettent l'octroi d'un salaire de subsistance.

Les affiliés turcs d'IndustriALL ont avancé plusieurs suggestions quant aux pratiques d'achat des marques impactant le plus négativement les salaires et les conditions de travail, comme par exemple la négociation des prix d'achat, la détermination des prix de la main-d’œuvre, sa planification et la prévision en la matière.

Avant la réunion avec les signataires de l'ACT, les affiliés turcs d'IndustriALL ont convenu d'élaborer leur dialogue et leur collaboration en publiant des positions communes et en menant des actions conjointes lorsque c'est possible. Ils ont aussi discuté de leur coexistence dans ces processus, des projets et structures relevant des accords-cadres mondiaux conclus par IndustriALL et de leur collaboration et leur action en commun dans le processus ACT.

"Nous exprimons nos plus vives félicitations à nos affiliés turcs du secteur du textile, de l'habillement et du cuir pour leur démarche authentique et sincère en vue d'une coopération entre eux," a déclaré la Secrétaire générale adjointe d'IndustriALL Jenny Holdcroft.

"Nous avons déjà accompli un travail fructueux et exemplaire en Turquie en utilisant des accords-cadres mondiaux pour recruter des adhérents et développer le dialogue social chez plusieurs fournisseurs. Le moment est venu de mettre en œuvre l'initiative ACT pour de meilleurs salaires dans le secteur. Je suis certaine que nous y arriverons".