Jump to main content
IndustriALL logotype

Ukraine: manifestation des travailleurs de l’industrie nucléaire

19 April, 201812 000 membres de l’affilié à IndustriALL, le syndicat des travailleurs de l’énergie et de l’industrie nucléaires d’Ukraine (Atomprofspilka), ont manifesté dans huit villes, le 12 avril, pour protester contre la politique gouvernementale relative aux tarifs énergétiques peu élevés, qui se traduit par le versement de faibles salaires aux travailleurs.

La Commission nationale de régulation de l’énergie et des services publics a fixé le tarif des entreprises publiques produisant de l’électricité à 0,02 US$ par kilowatt. Avec un montant de 0,07 US$ par kilowatt, le tarif des centrales thermiques privées sont 3,5 fois plus élevés.

L’entreprise publique Energorynok ne paie pas la totalité de l’électricité fournie par Energoatom. Le montant non versé pour 2017 s’élève à 45,9 millions de US$; celui des arriérés généraux de la production d’électricité à 482 millions de US$. Ce non-paiement a des répercussion sur les niveaux de salaire, entraînant une perte de personnel qualifié.  

Lors d’une conférence de presse sur la situation critique à laquelle fait face l’industrie nucléaire ukrainienne, Valery Matov, président d’Atomprofspilka, a déclaré:

« L’industrie nucléaire ukrainienne joue un rôle de premier plan, non seulement en matière énergétique, mais également au niveau de l’économie. La politique tarifaire discriminatoire appliquée aux entreprises publiques, notamment Energoatom, constitue la principale cause d’inquiétude ».

Selon le président du syndicat représentant les travailleurs à Energoatom, Alexey Lich, le nombre requis de travailleurs agréées pour l’exploitation des installations nucléaires est clairement déterminé. Le manque de personnel conduira à la fermeture de ces installations.

Atomprofspilka réclame:

  • l’apport d’un soutien financier aux entreprises nucléaires,
  • le paiement des sommes dues à Energoatom et la mise en place d’un programme public spécifique,
  • l’adoption par la commission nationale de régulation de l’énergie d’un tarif électrique suffisant,  
  • de meilleurs salaires correspondant aux normes sociales européennes dans le secteur nucléaire.

Si les demandes ne sont pas satisfaites dans un délai d’un mois, les travailleurs organiseront un rassemblement dans la capitale ukrainienne Kiev.

Le Secrétaire général d’IndustriALL, Valter Sanches, a déclaré:

« Nous espérons que le gouvernement répondra immédiatement aux revendications des travailleurs. Nous ferons preuve de fermeté en solidarité avec Atomprofspilka, et sommes prêts à accroître le soutien au niveau mondial ».

Documents