• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

Eldar Tadjibayev et Usubaly Omurbekov

Un nouveau syndicat kirghize conclut une première convention avec un investisseur turc

16.08.2017

Après une négociation collective intense avec la compagnie minière turco-kirghize Eti Bakir Tereksay, l'organisation de premier degré du Syndicat de la mine et de la métallurgie du Kirghizistan (MMTUK), affilié à IndustriALL Global Union, a conclu sa première convention collective.

Cette organisation de base du MMTUK a été créée chez Eti Bakir Tereksay en septembre 2016. Le 27 juillet, son Président, Usubaly Omurbekov, a signé la convention collective pour 2017-2018 avec le directeur général de l'entreprise.

Le Président du MMTUK, Eldar Tadjibayev, a commenté ainsi la convention :

"L'administration n'était pas prête à faire des concessions; elle devait régler plusieurs problèmes liés à la production, s'agissant notamment des licences, de la construction et des activités préparatoires. Toutefois, avec le soutien du comité central, le syndicat a pu persuader la direction d'entamer des négociations et de conclure une convention collective".

L'enveloppe sociale pour les salariés se compose notamment des éléments suivants :

  • Une augmentation du salaire pour le travail en région montagneuse;
  • Une indemnité pour conditions de travail nocives;
  • Des primes pour des occasions particulières, telles qu'anniversaires et départs à la retraite, d'un montant de 10.000 Som (145 $) et 5.000 Som (72 $) pour les mariages. 

Le syndicat recevra aussi 50.000 Som (720 $) de l'entreprise à titre d'aide financière mensuelle pour des activités récréatives et culturelles pour les travailleurs.

En outre, suivant la convention collective, les licenciements ne peuvent se faire qu'avec l'approbation du syndicat.

En 2015, Eti Bakir Tereksay a remporté un contrat pour l'exploitation des dépôts d'or et d'antimoine de Terekkan, Perevalnoe et Terek dans la région de Jalal-Abad au Kirghizistan. L'entreprise est détenue à 25 pour cent par l'entreprise d'exploration aurifère Kyrgyzaltyn, et à 75 pour cent par la compagnie minière turque Eti Bakir A.Ş. Cette dernière est une filiale de la grande société de holding turque Cengiz Holding A.Ş.

Suivant les termes de la soumission, après avoir obtenu la licence, l'investisseur doit lancer le projet d'exploration et d'exploitation des dépôts dans le délai d'un an. En deux ans, Eti Bakir Tereksay doit construire une usine de traitement du minerai d'or.