• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

Action unifiée du réseau des travailleurs de Gerdau pour la défense des droits en Colombie

02.11.2012

Prenez connaissance du nouveau tract de campagne du Conseil mondial des travailleurs de Gerdau, l’un des réseaux les plus actifs des affiliés de IndustriALL, qui entreprend une action unifiée pour la défense des droits des travailleurs et travailleuses de Gerdau en Colombie.

Depuis son installation en Colombie, l’entreprise Gerdau s’est enrichie aux dépens des travailleurs et travailleuses. Elle a fermé tout d’abord les installations de Laminados Andinos et de Sidelpa pour transférer la production dans d’autres usines. Elle a tenté ensuite sans succès de fermer Duitama. Toutefois, elle s’est trouvée dans l’obligation de rouvrir l’entreprise en employant seulement une main-d’œuvre en sous-traitance. Duitama emploie actuellement 3 personnes en sous-traitance pour chaque salarié permanent.

L’entreprise a également tenté de démanteler l’usine Cota, qui emploie déjà moins du tiers de ses effectifs de 2010. La dernière tentative concerne des mises à pied massives dans des usines à Muña et Tocancipá, et le licenciement de salariés à Tuta.

André Gerdau détient par rachats 80% de la capacité de production d’acier en Colombie. L’entreprise semble trouver maintenant un véritable intérêt à s’emparer d’une part du marché colombien, non pour créer des emplois afin d’améliorer la vie des travailleurs et travailleuses ou pour développer l’industrie colombienne. L’acier viendra dorénavant du Mexique ou du Brésil pour être vendu en Colombie. Et Gerdau s’enrichira alors que la Colombie et sa main-d’œuvre s’appauvriront.

Le Conseil mondial des travailleurs de Gerdau défend le droit à une vie décente et un travail décent dans tous les pays où il représente les travailleurs et travailleuses. Nous n’allons pas nous laisser prendre par la stratégie de l’entreprise qui cherche à nous dresser les uns contre les autres, quand son seul objectif est d’améliorer ses bénéfices à nos dépens. Quand Gerdau emploie les mots "éthique" et "respect", nous constatons dans la pratique qu’elle veut dire le contraire.

Dans le monde entier, les travailleurs et travailleuses de Gerdau exigent le respect de leurs collègues employés par Gerdau en Colombie.