• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

Des sauveteurs fouillent l’usine Multifabs à la recherche de survivants après l’explosion meurtrière.

Une scène de l’usine Multifabs après l’explosion. Au moins 11 personnes ont trouvé la mort et 50 ont été blessées dans l’explosion qui a eu lieu le 3 juillet 2017.

L’usine Multifabs Limited à Gazipur, à la périphérie de la capitale Dacca.

Bangladesh: 11 travailleurs tués et plus de 50 blessés dans l’explosion d’une usine de confection

04.07.2017

L’explosion d’une chaudière dans une usine de confection bangladaise, le 3 juillet 2017, a fait 11 morts et au moins 50 blessés. Néanmoins, le nombre de victimes pourrait augmenter du fait que plusieurs blessés sont hospitalisés dans un état critique. 

L’incident est survenu à environ 19h30 au sein de l’usine de confection Multifabs Limited située à Gazipur, à la périphérie de Dacca. Au moment de l’explosion, les travailleurs qui se trouvaient dans la zone de teinture effectuaient, selon les informations disponibles, des travaux d’entretien sur la chaudière. L’impact de l’explosion a été tellement puissant qu’une partie du bâtiment de l’usine de quatre étages a été également endommagée.

Dans une déclaration publiée aujourd’hui, IndustriALL Global Union, qui représente les affiliés syndicaux dans l’industrie de la confection au Bangladesh, a présenté ses plus sincères condoléances aux familles des victimes et témoigné sa sympathie aux nombreux blessés.

L’usine Multifabs Limited, qui fournit des vêtements en tricot à de nombreux détaillants et marques occidentales, est couverte par l’Accord du Bangladesh sur la sécurité contre les incendies et la sécurité des bâtiments, et a été inspectée par des ingénieurs mandatés par l’Accord.  Suite à cette inspection, l’usine avait installé des séparations coupe-feu dans le local de la chaudière et effectué les travaux de rénovation requis en matière de sécurité contre les incidents et de sécurité des structures. Néanmoins, l’Accord ne s’applique pas aux inspections des chaudières, qui sont du ressort du gouvernement bangladais.

IndustriALL Global Union a également souligné:

« Il reste encore énormément à faire pour améliorer la sécurité au sein de l’industrie de la confection au Bangladesh. Cette nouvelle tragédie démontre la nécessité de poursuivre le travail visé par l’Accord du Bangladesh, et les syndicats signataires de l’Accord vont exiger qu’il soit étendu, dès que possible, à la sécurité des chaudières ».

Heureusement, la plupart des effectifs de la compagnie, d’environ 3 500 personnes, étaient en congé au moment de l’accident pour célébrer l’Aïd el-Kebir et ne devaient pas reprendre le travail avant le 4 juillet. Selon les informations, la validité de la chaudière qui a explosée avait expiré le 24 juin et n’avait pas été renouvelée. L’administration du district a constitué un comité d’enquête composé de huit membres pour enquêter sur l’incident.

Valter Sanches, Secrétaire général d’IndustriALL, a déclaré:

« Nous sommes peinés par les morts tragiques provoquées par l’explosion survenue au sein de l’usine de confection Multifabs. Toutes les personnes blessées dans l’explosion doivent recevoir un traitement médical adapté, et les victimes et les personnes à charge des travailleurs tués doivent être indemnisées de façon appropriée. 

« Le gouvernement et les employeurs doivent davantage coopérer avec les syndicats et l’Accord pour améliorer la sécurité contre les incendies et la sécurité des bâtiments au Bangladesh, qui doit désormais comprendre les inspections des chaudières ».

La plupart des blessés sont soignés dans les hôpitaux médicaux universitaires de Dacca et Shaheed Tajuddin Ahmad.

Le 29 juin, un nouvel Accord de 2018 a été lancé, qui prolonge jusqu’en 2021 le programme de sécurité, expirant en mai 2018. Ce nouvel Accord comprend des engagements supplémentaires concernant le droit des travailleurs à s’organiser et à adhérer à un syndicat afin de protéger leur propre sécurité. L’usine Multifabs n’était pas syndiquée. Sanches a déclaré:

« Le nouvel Accord du Bangladesh met davantage l’accent sur les droits des travailleurs à la liberté syndicale, reconnaissant le rôle essentiel joué par les syndicats en matière de renforcement de la sécurité au travail. Les travailleurs sont les yeux et les oreilles de l’usine dans laquelle ils travaillent et, grâce au soutien d’un syndicat, ont davantage qualité pour revendiquer des conditions de travail sûres et refuser d’effectuer un travail dangereux ».

Multifabs Limited figure dans l’Accord du Bangladesh en tant que fournisseur actif des signataires suivants: Lindex, ALDI North, ALDI South, Dansk Supermarked A/S, Shop Direct, Wuensche Group, Teddy Spa et Gekås Ullared AB.

La direction de Multifabs a fermé l’usine pour une période indéterminée. Dix autres usines de confection situées non loin de Multifabs sont restées fermées aujourd’hui en raison de l’incident.