• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

Bangladesh: accord sur la sécurité contre l’incendie dans le textile

26.11.2012

Plus d’une centaine de travailleuses et travailleurs ont perdu la vie, et beaucoup d’autres ont été blessées, dans un incendie horrible qui s’est produit, le 24 novembre, dans l’usine de confection Tazreen Fashion près de Dhaka. IndustriALL Global Union veut obtenir un accord entre le gouvernement et le syndicat sur la protection contre l’incendie et la sécurité contre les défauts de construction au Bangladesh.

L’incendie s’est déclaré dans la soirée en se propageant rapidement d’un étage à l’autre dans l’usine de confection située dans la banlieue de Dhaka au Bangladesh, et qui a réduit en cendres l’usine. Les travailleuses se sont trouvées bloquées quand des piles de tissus qui emplissaient les couloirs ont pris feu. Selon les premiers rapports, les deuxième et troisième étages étaient verrouillés, ce qui a forcé beaucoup de travailleuses et travailleurs à sauter dans le vide des étages supérieurs vers une mort certaine. Les premiers rapports font état de 124 tués et plus de 150 blessés, mais ces chiffres pourraient augmenter.

Profondément choqué par cet accident, IndustriALL Global Union transmet ses profondes condoléances aux familles des victimes, et sa solidarité aux travailleuses et travailleurs blessées. Cet énorme désastre produit par le feu n’a pas seulement tué plus d’une centaine de travailleuses et travailleurs, il a également anéanti l’avenir des familles, leurs rêves et leurs espoirs.

Les désastres causés par des incendies, notamment dans le secteur de la confection, sont en augmentation dans de nombreux pays de la région Asie-Pacifique. Le gouvernement bangladais fait état de 414 travailleuses et travailleurs de la confection qui ont trouvé la mort dans des incendies entre 2006 et 2009. En 2010, deux grands incendies ont causé la mort de 50 travailleuses et travailleurs au Bangladesh. Plus de 300 autres ont été tués dans des incendies qui ont dévasté une usine de confection à Karachi et une usine de chaussures à Lahore au Pakistan le 11 septembre 2012. 

Aux côtés des syndicats de la région Asie-Pacifique, IndustriALL Global Union fera pression sur les gouvernements pour obtenir l’application correcte des législations nationales sur les questions de santé et de sécurité en général, et sur la sécurité contre l’incendie en particulier. IndustriALL Global Union présente les exigences suivantes:

  • Les gouvernement ont, à long terme, un rôle crucial à jouer pour obtenir des changements durables par une mise à jour des législations en vigueur et l’application des réglementations, l’amélioration de l’inspection des usines, et l’établissement d’un cadre tripartite indispensable pour obtenir des relations appropriées entre l’employeur et les partenaires ouvriers.
  • Les propriétaires et les responsables de l’exploitation des usines doivent s’engager à faciliter et soutenir un cycle continuel de gestion de la sécurité basé sur un dialogue continu entre la direction et les syndicats ou des représentants élus de la main-d’œuvre.
  • Les propriétaires et les détaillants des marques doivent vérifier que les usines respectent les normes de sécurité applicables, et s’assurer que leurs prix et leurs pratiques d’approvisionnement permettent d’obtenir ce résultat.

“Beaucoup d’organisations et de programmes se battent actuellement pour l’amélioration des conditions de travail dans les industries du textile, de la confection, des chaussures et du cuir dans le monde, mais que seuls de puissants syndicats régionaux en collaboration avec IndustriALL Global Union seront capables de mettre fin à cette concurrence ruineuse par le prix à payer pour la sécurité contre l’incendie et les défauts dans la construction, et ce, au prix des travailleuses et travailleuses et de leurs familles. Nous possédons, aux côtés des syndicats, plus de pouvoir à de multiples niveaux pour faire pression sur les gouvernements, les employeurs et les propriétaires de marques internationales”, a déclaré Monika Kemperle, secrétaire générale adjointe de IndustriALL Global Union.