• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru
Les travailleurs et travailleuses de la confection au Cambodge font face à de dangereuses conditions de transport vers leur lieu de travail.

Les travailleurs et travailleuses de la confection au Cambodge font face à de dangereuses conditions de transport vers leur lieu de travail.

Cambodge : des travailleurs de la confection tués sur le chemin du travail

14.01.2016

Cinq personnes ont été tuées ce 12 janvier au Cambodge dans la province de Kompong Spue et au moins soixante-huit autres blessées lors de la collision de deux camions qui transportaient des travailleurs.

Un nouvel accident mortel a affecté des travailleurs cambodgiens de la confection sur le chemin du travail, faisant cinq morts et soixante-huit blessés dont treize dans un état critique.

La sécurité routière est une préoccupation majeure dans le pays. Selon le Fonds de Sécurité national du Cambodge, plus de 7.000 travailleurs et travailleuses de la confection ont été blessés et 130 tués en 2015 alors qu’ils et elles se rendaient à leur travail ou en revenaient.

La Directrice d’IndustriALL pour le Textile et la Confection, Christina Hajagos-Clausen, déclare qu’assurer la sécurité du transport des travailleurs et travailleuses est absolument indispensable :

Il est inacceptable de courir systématiquement le danger de mourir ou d’être gravement blessé en se rendant au travail. Il existe un lien direct entre des salaires revalorisés qui puissent permettre aux travailleurs de vivre décemment et la sécurité de leur transport. Les affiliés d’IndustriALL au Cambodge font campagne pour une amélioration du salaire minimum actuel qui est de 140 dollars par mois.

En décembre dernier, IndustriALL a tenu son Comité exécutif à Phnom Penh dans un geste de soutien au combat syndical pour l’obtention d’un salaire vital.