• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

Sattu Saung. Décédé des suites d’une maladie, 17 octobre 2017

Nicolas Kabes. Décédé des suites d’une maladie, 7 octobre 2017

Nicolas Kabes. Décédé des suites d’une maladie, 7 octobre 2017

Abrianto Rombe. Décédé des suites d’une maladie, 29 juin 2017

Zeth Makisanti. Décédé des suites d’une maladie, 21 septembre 2017

Karolus Kasamol. Died after illness, 15 October 2017

Karolus Kasamol. Died after illness, 15 October 2017

Karolus Kasamol. Décédé des suites d’une maladie, 15 octobre 2017

Sattu Saung. Décédé des suites d’une maladie, 17 octobre 2017

Sattu Saung. Décédé des suites d’une maladie, 17 octobre 2017

Marcel Sualang. S’est donné la mort le 3 novembre 2017

Marcel Sualang. S’est donné la mort le 3 novembre 2017

Irwan Dahlan. Décédé d’une insuffisance rénale, le 16 novembre 2017

Irwan Dahlan. Décédé d’une insuffisance rénale, le 16 novembre 2017

Décès de sept personnes à la mine de Grasberg après la suppression de la couverture médicale par Freeport

23.11.2017

Freeport a licencié les travailleurs entrés en grève à sa mine de Grasberg en mai et supprimé leur couverture médicale. Sept personnes en sont mortes.

Les travailleurs sont entrés en grève en mai à la mine de Grasberg détenue par Freeport en Papouasie, Indonésie. La compagnie a riposté en licenciant 4 220 travailleurs ainsi qu’en supprimant leur assurance santé, l’accès à l’éducation et d’autres avantages. Comme il ressort de notre documentaire, les travailleurs et leurs familles luttent désespérément pour survivre après la perte de leur source de revenus.

Sept travailleurs de Freeport sont décédés à la suite de la suppression de leur couverture santé par Freeport. Nous nous souvenons des morts et nous luttons pour les vivants.  

  • Abrianto Rombe. Décédé des suites d’une maladie, le 29 juin 2017

Abrianto Rombe, qui avait neuf ans d’ancienneté à Grasberg, travaillait comme mécanicien dans le service d’entretien du souterrain. Il laisse une femme et deux enfants à Makassar, en Sulawesi du Sud.

  • Zeth Makisanti. Décédé des suites d’une maladie, le 21 septembre 2017

Zeth Makisanti était camionneur dans le groupe de travail du service des opérations #2. Il a travaillé à Grasberg durant sept ans et était originaire de Sorong en Papouasie occidentale. Il laisse une femme et trois enfants.

  • Nicolas Kabes. Décédé des suites d’une maladie, le 7 octobre 2017

Nicolas Karbes, qui avait 17 ans d’ancienneté à Grasberg, travaillait dans le service de la construction souterraine en qualité d’opérateurs de lots. Avec la mort de sa femme survenue en 2016, il laisse ses cinq enfants orphelins.

  • Karolus Kasamol. Décédé des suites d’une maladie le 15 octobre 2017

Karolus Kasamol était camionneur dans le groupe du travail du service des opérations #4. Il a travaillé à Grasberg durant neuf ans. Il laisse une femme à Timika, en Papouasie occidentale.

  • Sattu Saung. Décédé des suites d’une maladie, le 17 octobre 2017

Sattu Saung faisait partie du personnel civil dans le service de la construction souterraine. Il a travaillé à Grasberg durant six ans et habitait à Timika, en Papouasie occidentale. Il laisse une femme et trois enfants.

  • Marcel Sualang. S’est donné la mort le 3 novembre 2017

Marcel Sualang était électricien dans le groupe de travail du service de maintenance des foreuses et des pelles électriques. Il s’est pendu dans sa ville natale de Manado, en Sulawesi du Nord, après que son enfant malade n’ait pu obtenir des soins hospitaliers suite au refus de sa carte d’assurance maladie du Conseil d’organisation de la sécurité sociale bloquée par la compagnie.

  • Irwan Dahlan. Décédé d’une insuffisance rénale, le 16 novembre 2017

Irwan Dahlan, qui avait 20 ans d’ancienneté à Grasberg, travaillait dans le service d’entretien du tramway. Il laisse une femme et trois enfants à Blitar, à l’est de Java.

Ces sept décès évitables témoignent de la souffrance qui existe à Grasberg. Des milliers de personnes se trouvent dans une situation d’extrême précarité. La crise minière de Grasberg a généré des tensions et une situation instable dans la région, où des attaques armées ont lieu sur la principale route d’accès à la mine.

Le Secrétaire général adjoint d’IndustriALL, Kemal Özkan, a déclaré:

« Nous avons appris avec une très grande tristesse ces décès, dont chacun constitue une tragédie pour les amis et les familles laissées derrière eux. IndustriALL Global Union leur adresse ses condoléances.

« Ces hommes sont morts parce que Freeport a supprimé leur accès aux soins de santé pour les punir d’avoir fait grève. Il s’agit d’une violation abominable des droits de l’homme infligée aux travailleurs à Grasberg.

« Freeport utilise la vie de ses travailleurs pour marquer des points politiques dans le conflit qui l’oppose au gouvernement indonésien sur le contrôle de la mine ».