• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru
Membres du syndicat des industries minières et métallurgiques du Kyrgyzstan tenant dans les mains l’écriteau de solidarité

Membres du syndicat des industries minières et métallurgiques du Kyrgyzstan tenant dans les mains l’écriteau de solidarité

Membres du syndicat des industries minières et métallurgiques du Kyrgyzstan tenant dans les mains l’écriteau de solidarité

Membres du syndicat des industries minières et métallurgiques du Kyrgyzstan tenant dans les mains l’écriteau de solidarité

Membres du syndicat des industries minières et métallurgiques du Kyrgyzstan tenant dans les mains l’écriteau de solidarité

Membres du syndicat des industries minières et métallurgiques du Kyrgyzstan tenant dans les mains l’écriteau de solidarité

Membres du syndicat des mineurs et des métallurgistes de Russie tenant dans les mains l’écriteau de solidarité

Membres du syndicat des mineurs et des métallurgistes de Russie tenant dans les mains l’écriteau de solidarité

Membres du syndicat des mineurs et des métallurgistes de Russie tenant dans les mains l’écriteau de solidarité

Membres du syndicat des mineurs et des métallurgistes de Russie tenant dans les mains l’écriteau de solidarité

Membres du syndicat des mineurs et des métallurgistes de Russie tenant dans les mains l’écriteau de solidarité

Membres du syndicat des mineurs et des métallurgistes de Russie tenant dans les mains l’écriteau de solidarité

Membres de la Fédération des syndicats des travailleurs des industries de la communication de Moldavie tenant dans les mains l’écriteau de solidarité

Membres de la Fédération des syndicats des travailleurs des industries de la communication de Moldavie tenant dans les mains l’écriteau de solidarité

Membres du syndicat des industries minières et métallurgiques du Kyrgyzstan tenant dans les mains l’écriteau de solidarité Membres du syndicat des industries minières et métallurgiques du Kyrgyzstan tenant dans les mains l’écriteau de solidarité Membres du syndicat des industries minières et métallurgiques du Kyrgyzstan tenant dans les mains l’écriteau de solidarité Membres du syndicat des mineurs et des métallurgistes de Russie tenant dans les mains l’écriteau de solidarité Membres du syndicat des mineurs et des métallurgistes de Russie tenant dans les mains l’écriteau de solidarité Membres du syndicat des mineurs et des métallurgistes de Russie tenant dans les mains l’écriteau de solidarité Membres de la Fédération des syndicats des travailleurs des industries de la communication de Moldavie tenant dans les mains l’écriteau de solidarité

Défendez les syndicats géorgiens

07.11.2017

IndustriALL Global Union a lancé une campagne de solidarité avec le syndicat des travailleurs de l’industrie de la métallurgie, des mines et de la chimie de Géorgie (TUMMCIWG), et son organisation primaire, à l’usine de fabrication d’engrais Rustavi Azot, implantée en Géorgie.

Le 2 novembre, IndustriALL a lancé, en partenariat avec TUMMCIWG, une campagne en ligne sur le site de LabourStart. Veuillez signer la pétition pour dénoncer les actions antisyndicales manifestes de la compagnie comprenant:

  • le licenciement abusif de près de 350 employés de Rustavi Azot,
  • les mesures prises par la direction visant à paralyser les activités du syndicat,
  • le remplacement des contrats à durée indéterminée par des contrats à court terme,
  • la résiliation unilatérale de la convention collective conclue avec le syndicat en septembre 2013,
  • la création d’un environnement de travail discriminatoire au sein de l’entreprise ainsi que le recours aux menaces, aux représailles et aux licenciements contre les syndiqués.

Les affiliés à IndustriALL d’Arménie, de Biélorussie, du Kirghizstan et de Russie ont envoyé une lettre de protestation à la direction de Rustavi Azot, indiquant que la compagnie avait été l’un des meilleurs exemples de partenariat social en Géorgie et que la convention collective conclue avec le précédent propriétaire respectait les normes internationales ainsi que celles figurant dans la Charte sociale européenne. La situation a radicalement changé en 2017.

Le syndicat TUMMCIWG a été également encouragé à recevoir des photos des militants syndicaux originaires de la région de la Communauté d’Etats indépendants (CEI) tenant dans les mains un écriteau de solidarité où ils s’engagent à défendre les syndicats géorgiens: #DefendGeorgianUnions. Vous pouvez participer à la campagne dès maintenant et envoyer une photo de vous, accompagnée de l’écriteau joint, par courrier électronique à [email protected].

Le président de TUMMCIWG, Tamaz Dolaberidze, a déclaré:

« Chers collègues! Je vous remercie sincèrement pour chaque photo, chaque lettre et chaque minute que vous nous avez consacrés. Votre soutien nous a permis de continuer de lutter. Même si nous perdons cette bataille nous sommes sûrs que nous avons jeté les bases de la victoire future. Nous sommes reconnaissants à IndustriALL qui, à travers ses activités, est parvenu à tous nous coordonner pour que nous menions une bataille mondiale ».