• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

Loading...

Déferlement d’une vague de soutien tandis que les travailleurs coréens se préparent à la grève générale

24.11.2016

Les journées mondiales d’action menées en soutien à la grève générale prévue le 30 novembre en Corée se poursuivent dans le monde entier. Les affiliés à IndustriALL Global Union participent à l’effort collectif déployé pour montrer au monde qu’ils n’accepterons pas les attaques croissantes perpétrées à l’encontre des droits des travailleurs en Corée du Sud.

Les actions de solidarité se multiplient au fur et à mesure que le jour de grève générale prévue en Corée s’approche (#KoreaGeneralStrike). Des centaines de syndiqués de l’Allemagne, du Brésil, des Etats-Unis, de la France, de la Grèce, de la Hongrie, de l’Inde, du Kirgyzstan, du Pakistan, des Philippines, de la Russie, de la Suède, de la Suisse et de l’Ukraine ont participé à ces actions en se photographiant avec des pancartes en faveur de la grève générale dans les mains pour défendre les droits des travailleurs, et en partageant les images sur les réseaux sociaux.

 

 

La Présidente sud-coréenne Park Guen-hye a reçu une bonne dizaine de lettres de syndicats réclamant sa démission.

Le 30 novembre, les syndicats présents au Brésil ont prévu des actions de protestation à l’usine de construction automobile d’Hyundai à Anápolis et chez l’équipementier Hyundai à San Léopold alors qu’IndustriALL et d’autres Fédérations syndicales mondiales défileront de concert jusqu’à la mission coréenne à Genève pour remettre leurs lettres de protestation.

Des membres du syndicat coréen des travailleurs de la métallurgie (KMWU) se sont réunis le 21 novembre pour préparer la grève générale. Ils ont exprimé leur gratitude envers l’élan de solidarité des syndicats partout dans le monde.

Vous pouvez continuer à manifester votre soutien jusqu’au jour de la grève générale de multiples façons. Par exemple :

  • En envoyant une lettre de protestation. Copiez le texte dans un fichier à l’en-tête de votre syndicat, indiquez le nom de ce dernier dans la première phrase, signez la lettre et envoyez-la aux adresses courriels figurant en haut de la lettre.
  • En prenant des selfies sur lesquels vous tiendrez la pancarte de solidarité (cliquez sur les liens à droite), que vous publierez en ligne via le hashtag #KoreaGeneralStrike et enverrez à [email protected] pour les partager.
  • En protestant à l’ambassade ou au consulat de la Corée ou au siège de l’une des entreprises coréennes corrompues et hostiles aux travailleurs, tels que Hyundai, LG, Posco ou Samsung.  En remettant également une lettre de protestation à l’ambassade, au consulat ou à la direction de ces entreprises. N’oubliez pas d’envoyer vos photos ou vidéos de ces actions à [email protected] pour les partager.