• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru
Manifestation d'IndustriALL, Uni et la CSI devant un magasin Migros, en Suisse.

Manifestation d'IndustriALL, Uni et la CSI devant un magasin Migros, en Suisse.

Dernier appel, avant Noël, aux supermarchés suisses pour la signature de l'Accord

16.12.2013

Des dirigeants syndicaux du monde entier se sont réunis en Suisse pour réclamer des chaînes de supermarchés suisses Migros et Coop qu'elles signent l'Accord sur l'incendie et la sécurité des bâtiments au Bangladesh avant la Noël.

Plus de 120 marques internationales ont signé ce document juridiquement contraignant qui apportera sécurité et durabilité au secteur bangladais de l'habillement après une série de tragédies meurtrières. Or, les deux géants suisses du commerce refusent d'ajouter leurs noms à une liste où figurent plusieurs chaînes mondiales de supermarchés.

En avril, plus de 1.100 travailleuses et travailleurs de l'habillement ont péri dans l'effondrement de l'immeuble-atelier Rana Plaza, près de la capitale Dacca. Cette catastrophe est à l'origine de l' Accord sur l'incendie et la sécurité des bâtiments au Bangladesh, lancé par IndustriALL Global et UNI et qui couvre maintenant plus de 1.800 usines et de 2 millions de travailleurs.

Jyrki Raina et Philip Jennings, les Secrétaires généraux d'IndustriALL et UNI Global Union respectivement, étaient accompagnés de leur homologue de la CSI, Sharan Burrow, lors d'une action de protestation devant un magasin Migros, à Nyon.

"Nous sommes à huit jours de la Noël, mais cela fait maintenant huit mois que s'est produite la tragédie qui a coûté la vie à plus d'un millier de personnes au Bangladesh", a déclaré Philip Jennings.

"Nous voulons donner à Migros et Coop une dernière chance de faire ce qu'il faut et de signer l'accord avant le Nouvel-An. Il est temps de faire passer l'humanité avant le profit."

Pour sa part, Jyrki Raina a déclaré "Nous nous sommes débattus pour que des marques du monde entier signent cet accord et nous nous félicitons du résultat obtenu. Mais, si on regarde chez nous, chez les marques suisses qui se fournissent au Bangladesh, on constate hélas que les plus grands noms sont absents."

Pour la Secrétaire générale de la CSI, Sharan Burrow, "Les P-DG de toute une série de grandes marques mondiales ont ajouté leurs noms au bas de cet accord qui fera changer les choses dans la sécurité des usines au Bangladesh.

"Ceux qui n'ont pas signé restent dans l'ombre. Ils refusent de montrer qu'ils se soucient de leurs travailleurs ou de leurs chaînes d'approvisionnement, et ils devraient faire le nécessaire pour y remédier sans retard."

Dans des lettres adressées aux P-DG de Migros et Coop, Philip Jennings et Jyrki Raina ont écrit : "Nous nous adressons à vous pour vous demander de vous joindre à plus de 120 de marques mondiales dans un mouvement sans précédent destiné à améliorer les conditions de travail et la sécurité des travailleuses et travailleurs de l'habillement du Bangladesh où vos organisations s'approvisionnent en partie.

Cet accord a déjà fait bouger les choses dans le domaine de la sécurité des usines. Parmi les grands noms de la distribution mondiale qui l'ont signé et participent activement à sa mise en œuvre, on trouve Carrefour, Tesco, Sainsbury, Lidl et d'autres encore. Aujourd'hui, nous demandons à Coop et Migros de faire de même.