• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

Des conditions de travail dangereuses continuent à tuer des mineurs au Pakistan

28.02.2016

Trois mineurs ont été tués par des gaz toxiques dans un charbonnage de la région de Duki au Pakistan ce 19 février.

Les charbonnages de Duki sont devenus meurtriers, mettant souvent en danger la vie des travailleurs. Selon les informations communiquées par l’affilié d’IndustriALL Global Union, la Fédération syndicale centrale des mines du Pakistan (PCMLF), en janvier 2016 des accidents ont coûté la vie à trois travailleurs de la mine Sor-range de Quetta, propriété de la Pakistan Mineral Development Corporation, et à deux autres dans les charbonnages de Chamalang à Loralai. En février 2015, huit travailleurs avaient été tués et quatorze autres blessés dans l’effondrement de galeries à Duki.

En dépit du lourd tribut en vies humaines au cours des dernières années, le gouvernement pakistanais n’a pas pris les dispositions adéquates pour garantir des conditions de travail sûres au sein des mines.

La plupart des travailleurs des industries des mines au Pakistan sont des travailleurs précaires recrutés par le biais d’un système complexe de sous-traitance. Des conditions de travail insalubres et dangereuses, des bas salaires et l’absence de sécurité sociale sont au nombre des importantes problématiques auxquelles les travailleurs sont confrontés. Les trois victimes de l’accident le plus récent étaient originaires d’Afghanistan.

Jyrki Raina, Secrétaire général d’IndustriALL, déclare :

Il est inacceptable que la mort d’ouvriers mineurs soit devenue une part intégrante dans l’activité des charbonnages au Pakistan. IndustriALL fait part de ses condoléances et de sa solidarité aux familles des trois mineurs décédés lors de cet accident.

Nous appelons le gouvernement du Pakistan à ratifier de toute urgence la Convention 176 de l’OIT sur la Santé et la Sécurité dans les Mines, et à mettre en œuvre toutes affaires cessantes le Recueil de directives pratiques sur la sécurité et la santé dans les mines de charbon souterraines de l’OIT, tel que recommandé par la Réunion d’experts sur la sécurité et la santé dans les mines de charbon.

Le Président du Conseil d’IndustriALL pour le Pakistan (IPC), et Secrétaire général de la PCMLF, Sultan Muhammad Khan, a indiqué qu’environ 120 mines de charbon situées en différents endroits du Baloutchistan comportaient des mesures de sécurité défaillantes.

Le gouvernement doit prendre des mesures immédiates pour assurer des conditions de travail sûres afin d’éviter les accidents mortels dans les bassins houillers tels que ceux de Sor-range, Marwar, Duki, Mach, Chamalang et Sharigh, qui persistent à être des endroits où le travail est dangereux.