• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

Des marques européennes acceptent d’indemniser les victimes chez Tazreen

16.04.2013

Les grandes marques européennes de vente au détail C&A, KiK et El Corte Inglés contribueront à un plan d’indemnisation des victimes de l’incendie survenu chez Tazreen Fashions au Bangladesh.

Les marques ont pris l’engagement, lors d’une réunion qui eut lieu le 15 avril à Genève, d’examiner un plan d’indemnisation de 5,7 millions d’USD des victimes de l’incendie survenu chez Tazreen Fashions au Bangladesh, qui causé la mort de 112 travailleuses et travailleurs et en a blessé environ 120 autres en novembre 2012.

La réunion, qui était organisée à l’invitation de IndustriALL Global Union, a réuni les principaux détaillants européens, un syndicaliste de haut niveau du Bangladesh, la campagne Vêtements propres (Clean Clothes Campaign) et le consortium sur les droits des travailleurs.

Faisant preuve d’une indifférence scandaleuse pour la souffrance des familles bangladeshi, les grandes entreprises américaines Walmart, Sears/Kmart et Disney ont refusé de verser la moindre indemnité compensatrice aux victimes et n’ont pas participé à la réunion. Walmart était apparemment le plus grand acheteur à l’usine Tazreen. Les entreprises, qui n’ont pas réussi à appliquer leurs propres normes de sécurité pour les travailleuses et travailleurs, ont prétendu être profondément attristées par les morts.

Les grands détaillants européens C&A (Pays-Bas), KiK (Allemagne) et El Corte Inglés (Espagne) ont assisté à la réunion et ont accepté de contribuer de manière importante au plan d’indemnisation des familles des personnes tuées et des blessés. La marque italienne de vêtements Piazza Italia n’était pas présente à la réunion, mais a accepté de participer à ce plan.

"Nous nous sommes accordés pour confirmer concrètement le montant pour chacune de ces marques qui contribueront à la fin de ce mois", a déclaré Jyrki Raina, secrétaire général de IndustriALL. "Les familles et les personnes blessées ont déjà attendu trop longtemps".

Parmi les autres entreprises qui se fournissaient chez Tazreen et n’étaient pas présentes à la réunion, citons la firme de Hong Kong Li & Fung, Teddy Smith (France), Edinborough Woolen Mills (Royaume-Uni), Dickies (États-Unis) et Karl Rieker (Allemagne).  Li & Fung a toutefois accepté de verser une compensation.

Le plan d’indemnisation, élaboré par IndustriALL et ses affiliés au Bangladesh, et soutenu par des groupes internationaux de défense des droits du travail, est basé sur la formule de compensation utilisée pour d’autres incendies récents. Il s’agit de l’incendie survenu en décembre 2010 chez That’s It Sportswear, une usine qui fournissait Gap et d’autres marques américaines, et l’incendie qui eut lieu cette année en janvier chez Smart Export Garments, qui produisait des vêtements pour Inditex et d’autres firmes.  Les détails du plan seront élaborés lors d’une prochaine réunion qui aura lieu à Dacca, Bangladesh.

Ineke Zeldenrust de la campagne Vêtements propres a déclaré: “Nous demandons une fois de plus à Walmart et aux autres grandes entreprises qui se fournissaient chez Tazreen d’aider les familles des personnes décédées et les travailleuses et travailleurs blessés. Leur refus montre un manque d’intérêt choquant pour les droits et le bien-être des travailleuses et travailleurs qui fabriquaient les vêtements que ces marques commercialisaient, et qui ont été blessés ou tués dans ce processus".