Jump to main content
IndustriALL logotype

Des milliers de personnes ont assisté aux funérailles du leader syndical turc assassiné

15 November, 2018Des milliers de personnes se sont rassemblées pour les funérailles du leader syndical turc Abdullah Karacan, au lendemain du meurtre par balle dont il a été victime alors qu’il allait rencontrer des travailleurs de l’usine de pneumatiques Goodyear à Adapazarı.

Abdullah Karacan, le très estimé président de l’affilié turc d’IndustriALL Global Union DİSK/Lastik- İş, a rassemblé autour de sa dépouille le mouvement syndical et la société civile lors d’une cérémonie qui s’est tenue dans les installations récréatives et sociales de son syndicat, dans la ville d’Izmit, ce 14 novembre.

Les présidents et secrétaires généraux des centrales syndicales turques DİSK, Turk- İş et Hak- İş, ainsi que les dirigeants de tous les syndicats de Turquie, des responsables gouvernementaux, des figures marquantes de la politique et des milliers de travailleurs et travailleuses se sont rassemblés pour dire adieu au Camarade Karacan.

La foule a entendu les éloges funèbres de trois orateurs : le Secrétaire général de Lastik- İş, Alaaddin Sari, la Présidente de la centrale DİSK, Arzu Cerkezoglu et le Secrétaire général adjoint d’IndustriALL, Kemal Özkan, qui a déclaré :

“Non seulement ici en Turquie, mais aussi partout dans le monde des camarades des syndicats aux niveaux international, européen et national portent le deuil d’Abdullah Karacan.

“Un être bon, un merveilleux père et un courageux leader syndical, Abdullah Karacan laisse derrière lui un fier héritage de luttes, un syndicat fort et une vision. À présent, la base de Lastik- İş doit jurer à l’occasion du dernier adieu qui lui est fait de porter plus haut encore ses couleurs.”

Le président régional de Lastik-İş Mustafa Sipahi et le délégué d’entreprise Osman Bayraktar ont également été blessés par le tireur lors de l’attaque. Tous deux sont toujours à l’hôpital, mais ils sont sortis des soins intensifs. Kemal Özkan a rendu visite à l’hôpital aux deux responsables syndicaux meurtris dans leur chair pour les assurer de la solidarité d’IndustriALL. Il rendra également visite à la famille d’Abdullah Karacan, qui laisse derrière lui une épouse et quatre filles.

Le tireur a été inculpé de meurtre et de tentative de meurtre et l’enquête policière se poursuit.

En tant que dirigeant du Syndicat du caoutchouc et de la chimie, Karacan avait remporté des victoires significatives contre le travail précaire en persuadant les multinationales du pneumatique de mettre fin à l’externalisation sur leurs sites d’activité en Turquie.

Abdullah Karacan était également membre suppléant du Comité exécutif d’IndustriALL.