• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

“Glencore doit respecter les droits des travailleurs”

Des syndicats du monde entier lancent une campagne contre Glencore pour violations des droits des travailleurs

14.09.2017

Lors d’une conférence de presse tenue aujourd’hui à Bogotá, en Colombie, IndustriALL Global Union et ses affiliés ont lancé une campagne mondiale contre les violations des droits des travailleurs perpétrées par Glencore.

Le géant minier suisse Glencore viole systématiquement les droits humains et les législations en matière de santé et sécurité en privant ses travailleurs de leur liberté syndicale sur ses sites d’exploitation de par le monde.

Récemment, trois travailleurs ont été licenciés par Glencore en Colombie alors qu’ils étaient en congé de maladie après avoir contracté une affection sur leur lieu de travail.

De plus, le syndicat Sintracarbón, affilié à IndustriALL Global Union en Colombie, a rapporté qu’en moins d’un mois il y avait eu 13 accidents de travail à la mine de charbon à ciel ouvert Glencore de Cerrejón.

Tout démontre que le modèle d’exploitation minière responsable que la compagnie vante à cor et à cri n’est pas mis en pratique et que les normes de sécurité ne sont pas rencontrées.

indique Igor Díaz López, Coordinateur du Comité pour la Santé de Sintracarbón.

En mai 2017, la division mines et énergie du CFMEU, un affilié d’IndustriALL en Australie, est parti en grève pour protester contre les tentatives de Glencore de réduire le salaire des travailleurs et de détériorer d’autres conditions d’emploi.

Selon Chris Brodsky, Vice-président de district du CFMEU, les travailleurs sont punis et subissent des intimidations au sein de leur communauté à cause de leur opposition aux plans de l’entreprise :

Nous avons vu que des travailleurs et leurs familles sont suivis par des agents de sécurité dans leur ville de Tieri et soumis à d’autres manœuvres d’intimidation. Nos gars ne s’effraient pas facilement, mais ils sont inquiets pour leurs familles.

Dans le même temps, au Canada, les travailleurs entament une grève après que la compagnie a menacé de réduire leurs pensions. Glencore a recruté de manière illégale des briseurs de grève et a refusé de fournir au syndicat des informations vitales pour la négociation collective.

Glen Mpufane, Directeur du département des mines d’IndustriALL, déclare :

Il existe des normes internationales pour s’assurer que les multinationales coopèrent avec les syndicats en temps de crise pour en minimiser l’impact sur les travailleurs. Malheureusement, Glencore n’applique pas ces normes.

IndustriALL Global Union et ses affiliés partout dans le monde lancent une campagne pour défendre les travailleurs et travailleuses de Glencore en exigeant de l’entreprise qu’elle :

  • Respecte leurs droits
  • Reconnaisse la santé et la sécurité comme un droit pour tous les salariés
  • Apporte son soutien à des négociations de bonne foi
  • Favorise l’emploi permanent par rapport à l’emploi temporaire