• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

Des syndicats du monde entier relaient l'engagement d'IndustriALL à mettre fin à la violence contre les femmes

20.12.2017

Partout dans le monde, de nombreux affiliés d'IndustriALL se sont engagés à éradiquer la violence et le harcèlement contre les femmes sur le lieu de travail en reprenant le slogan d'IndustriALL : Violence et harcèlement contre les femmes : Pas sur notre lieu de travail ! Pas dans notre syndicat !

IndustriALL a récemment lancé une nouvelle campagne : "Les syndicats disent non à la violence faite aux femmes". Chaque jour depuis l'adoption par le Comité exécutif d'IndustriALL d'une résolution en ce sens à sa réunion de novembre, de plus en plus d'affiliés reprennent cet engagement à leur compte. C'est ce qu'on fait tous les affiliés du Myanmar, de Thaïlande, des Philippines et du Cambodge et la SMEFI en Inde, tandis qu'en Amérique latine, des affiliés du Guatemala, d'Argentine, du Panama, du Nicaragua et du Brésil ont pris le même engagement et ont commencé à le diffuser par le biais de leurs structures, comme par exemple UTICRA, FESTRAS, FESITEX et SINATRAPROFITECC. En Afrique, la FID au Burkina Faso et le ZEWU au Zimbabwe ont manifesté leur volonté de s'engager. En Europe et en Amérique du Nord, les affiliés qui ont pris cet engagement à ce jour sont l'USW, Fellesforbundet, le Syndicat des métallurgistes de Croatie - Syndicat de l'industrie (SMH-IS), et Nezavisnost IER en Serbie.

La violence faite aux femmes est un thème fondamental de l'action syndicale. Partout sur la planète, des affiliés d'IndustriALL agissent pour empêcher et combattre ces violations des droits humains, notamment par des campagnes d'éducation de leurs adhérents et par l'insertion dans les conventions collectives de dispositions protégeant les femmes contre la violence et prévoyant un congé rémunéré pour les femmes qui ont été victimes de violence et de harcèlement.

Par cette prise de position, les affiliés s'engagent à poursuivre et intensifier leur action.

Tous les feux des médias portent maintenant sur la conjuration du silence qui entourait les violences sexuelles contre les femmes avec la révélation trop tardive de nombreuses affaires retentissantes dans l'industrie du spectacle et le monde de la politique. Des milliers de femmes dans des dizaines de pays brisent le silence sur les réseaux sociaux avec #moiaussi. La violence contre les femmes n'existe pas que dans les industries sous les phares de l'actualité, elle est partout, dans tous les secteurs d'IndustriALL, dans tous les pays. IL FAUT QUE CELA CESSE !

IndustriALL invite tous ses affiliés à reprendre cet engagement à leur compte et à en faire la promotion dans leurs structures syndicales, à susciter la discussion et le débat pour faire en sorte que l'engagement pris par les dirigeants ou par les instances du syndicat soit bien compris et prôné par et dans le syndicat.

Une action concertée mettant en lumière la violence permanente et omniprésente contre les femmes dans nos secteurs dira haut et fort aux auteurs de ces actes et à leurs employeurs que toutes les formes de violence contre les femmes sont inacceptables.