• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

Encore une explosion dans un charbonnage au Pakistan : cinq morts et huit blessés

05.04.2016

La litanie des décès évitables dans les mines du Pakistan se poursuit avec une explosion de méthane qui, de nouveau, a coûté la vie à cinq mineurs ce 2 avril 2016.

Cinq mineurs ont été tués et huit blessés lors d’une explosion dans une mine appartenant à la Sheraz Coal Company, dans la région de Doli de l’Agence d’Orakzai, dans la province de Khyber Paktunkhwa, au nord-ouest du pays.

IndustriALL a rapporté un accident similaire dans la même région le 12 mars de cette année, à la suite duquel 10 travailleurs ont été tués. Ensuite, un autre accident le 20 mars dans la région de Doli a tué sept mineurs et en a blessé de nombreux autres. À la suite de cet accident, les mines de la région de Doli ont été fermées. Ceci étant, le propriétaire de la mine a redémarré les activités de manière illégale, sans obtenir d’autorisation officielle.

Treize travailleurs se trouvaient à l’intérieur de la mine lorsque l’explosion de méthane s’est produite, les prenant tous au piège. Une opération de secours, menée par l’administration publique et du personnel du Corps des Frontières, a procédé au sauvetage de huit mineurs blessés qui ont été transférés en urgence dans un hôpital proche et a récupéré les dépouilles des cinq tués.

Les personnes décédées ont été identifiées comme étant Ihsanul Haq, Hussain Ahmad, Syed Alam, Arshad et Amanullah. Les noms des blessés sont Saqi Rehman, Ameer Rehman, Nasir Ahmad, Mohammad Ayaz, Mohammad Afzal, Bakht Zameen, Noor Ahmed et Sohail. Quatre des cinq tués sont originaires du village de Zara Dherai dans le district de Shangla, le cinquième étant de Dir.

Selon nos informations, le propriétaire, l’exploitant et le directeur de la mine ont été arrêtés et la licence d’exploitation de l’entreprise a été invalidée. Six autres propriétaires de mines qui fonctionnaient sans autorisation ont également été arrêtés.

Une étude portant sur les accidents survenus depuis 2010 montre qu’au moins 240 travailleurs sont décédé à la suite de 40 accidents. En moins de quatre mois, les mines pakistanaises ont déjà en 2016 coûté la vie à 30 mineurs.

Le directeur des mines d’IndustriALL, Glen Mpufane a déclaré :

“Ce nouvel accident dans une période aussi courte souligne l’attitude sans scrupule, à la fois du gouvernement et des employeurs, par rapport à la sécurité au sein des mines pakistanaises.

“Nous condamnons cette indifférence et ces pertes de vie évitables et exigeons une nouvelle fois que le gouvernement du Pakistan ratifie immédiatement la Convention 176 de l’OIT sur la Santé et la Sécurité dans les Mines.

“Le gouvernement doit aussi s’assurer que les victimes reçoivent une indemnisation correcte, que des dispositions médicales soient prises en faveur des blessés et que des sanctions implacables soient prises à l’égard des employeurs négligents.”

IndustriALL est convaincue que la ratification de la Convention 176 est un élément clé d’un changement de la culture de la sécurité au sein des mines. Le gouvernement doit aussi appliquer de toute urgence le Recueil de directives pratiques sur la sécurité et la santé dans les mines de charbon souterraines de l’OIT, tel que recommandé par la Réunion d’experts sur la sécurité et la santé dans les mines de charbon.

La ratification de la Convention 176 créerait une culture de la sécurité par laquelle les travailleurs auraient accès à des informations et des formations ainsi qu’à une véritable consultation et participation par rapport aux mesures de santé et sécurité destinées à lutter contre les risques dans les mines.

La convention fait valoir également auprès des employeurs le besoin d’assurer des mesures de prévention et de protection au sein des mines et de prendre toutes les mesures nécessaires pour éliminer ou minimiser les risques pour la santé et la sécurité au sein des mines sous leur contrôle.