• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru
La première réunion du Comité national de contrôle du Bangladesh s'est tenue les 21 et 22 avril 2016 à Dhaka pour discuter de l'application de l'ACM avec H&M.

La première réunion du Comité national de contrôle du Bangladesh s'est tenue les 21 et 22 avril 2016 à Dhaka pour discuter de l'application de l'ACM avec H&M.

La première réunion du Comité national de contrôle du Bangladesh s'est tenue les 21 et 22 avril 2016 à Dhaka pour discuter de l'application de l'ACM avec H&M.

La première réunion du Comité national de contrôle du Bangladesh s'est tenue les 21 et 22 avril 2016 à Dhaka pour discuter de l'application de l'ACM avec H&M.

La première réunion du Comité national de contrôle du Bangladesh s'est tenue les 21 et 22 avril 2016 à Dhaka pour discuter de l'application de l'ACM avec H&M.

La première réunion du Comité national de contrôle du Bangladesh s'est tenue les 21 et 22 avril 2016 à Dhaka pour discuter de l'application de l'ACM avec H&M.

La première réunion du Comité national de contrôle du Bangladesh s'est tenue les 21 et 22 avril 2016 à Dhaka pour discuter de l'application de l'ACM avec H&M.

La première réunion du Comité national de contrôle du Bangladesh s'est tenue les 21 et 22 avril 2016 à Dhaka pour discuter de l'application de l'ACM avec H&M.

La première réunion du Comité national de contrôle du Bangladesh s'est tenue les 21 et 22 avril 2016 à Dhaka pour discuter de l'application de l'ACM avec H&M.

La première réunion du Comité national de contrôle du Bangladesh s'est tenue les 21 et 22 avril 2016 à Dhaka pour discuter de l'application de l'ACM avec H&M.

La première réunion du Comité national de contrôle du Bangladesh s'est tenue les 21 et 22 avril 2016 à Dhaka pour discuter de l'application de l'ACM avec H&M.

La première réunion du Comité national de contrôle du Bangladesh s'est tenue les 21 et 22 avril 2016 à Dhaka pour discuter de l'application de l'ACM avec H&M.

La première réunion du Comité national de contrôle du Bangladesh s'est tenue les 21 et 22 avril 2016 à Dhaka pour discuter de l'application de l'ACM avec H&M. La première réunion du Comité national de contrôle du Bangladesh s'est tenue les 21 et 22 avril 2016 à Dhaka pour discuter de l'application de l'ACM avec H&M. La première réunion du Comité national de contrôle du Bangladesh s'est tenue les 21 et 22 avril 2016 à Dhaka pour discuter de l'application de l'ACM avec H&M. La première réunion du Comité national de contrôle du Bangladesh s'est tenue les 21 et 22 avril 2016 à Dhaka pour discuter de l'application de l'ACM avec H&M. La première réunion du Comité national de contrôle du Bangladesh s'est tenue les 21 et 22 avril 2016 à Dhaka pour discuter de l'application de l'ACM avec H&M. La première réunion du Comité national de contrôle du Bangladesh s'est tenue les 21 et 22 avril 2016 à Dhaka pour discuter de l'application de l'ACM avec H&M.

Faire en sorte que l'Accord-cadre mondial avec H&M fonctionne

22.04.2016

La première réunion du Comité national de contrôle du Bangladesh s'est tenue les 21 et 22 avril à Dhaka pour discuter de l'application de l'accord-cadre mondial (ACM).

IndustriALL a signé cet ACM avec H&M, le groupe suédois de l'habillement, en novembre 2015, afin de protéger les droits des 1,6 million de travailleurs de sa chaîne d'approvisionnement constituée de plus de 1.900 usines dans le monde entier.

Cet accord a joué un rôle essentiel pour la reconnaissance des droits des travailleurs en matière de liberté syndicale et de négociation collective dans des pays tels que le Bangladesh, le Myanmar et le Pakistan, en obtenant la réintégration de travailleurs qui avaient été licenciés pour avoir revendiqué leurs droits.

Cette première réunion du Comité national de contrôle (CNC), qui devra vérifier l'application de l'accord, a longuement débattu de thèmes tels que la structure de l'organisation, la stratégie nationale et le processus de mise en application. Le CNC se compose de représentants d'affiliés d'IndustriALL et de H&M.

Les participants ont pu développer leur connaissance des aspects critiques de l'ACM, comme le dialogue social, les relations professionnelles, le travail décent, les droits syndicaux et les obligations qui y sont liées, les droits et obligations de l'employeur, la prévention des conflits, le règlement pacifique des conflits et la négociation de bonne foi.

Le CNC a ainsi élaboré un plan à long terme pour promouvoir les droits des travailleurs à la liberté syndicale et la négociation collective dans la chaîne d'approvisionnement de H&M. Il a aussi arrêté des objectifs à court terme tels que l'éducation et la gestion des ateliers, le règlement complet des conflits et la formation initiale pour les affiliés de l'habillement et du textile du Conseil du Bangladesh d'IndustriALL.

Le CNC a décidé de se réunir périodiquement pour faire le bilan de l'application de l'ACM et de se réunir aussi en urgence pour examiner des situations de conflit au cas par cas.

Pour, Christina Hajagos-Clausen, la Directrice du secteur du textile et de l'habillement d'IndustriALL, l'ACM contribuera largement à améliorer le dialogue social, la paix sociale et à développer de bonnes relations professionnelles au Bangladesh.

Quant au Vice-président du Conseil du Bangladesh d'IndustriALL, Kutubuddin Ahmed, il estime que "avec l'ACM de H&M, IndustriALL a ouvert de nouveaux horizons. Correctement appliqué, il inaugurera une ère nouvelle pour le bien-être des travailleurs au Bangladesh".

Suivant les modalités d'application de l'ACM, ce sont les partenaires sociaux qui traitent des conflits du travail au niveau de l'atelier. Des CNC doivent être constitués afin de vérifier l'application au niveau national dans cinq pays : le Bangladesh, le Cambodge, l'Indonésie, le Myanmar et la Turquie.

Le Comité conjoint de développement des relations professionnelles, composé de représentants de H&M, d'IndustriALL et de IF Metal étudiera les questions d'ordre pratique de l'application de l'ACM au niveau mondial et, le cas échéant, fournira aide et conseils aux CNC.