• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru
Des militants du TUMMCIWG à l'usine de verre d'emballage de Ksani, en Géorgie.

Des militants du TUMMCIWG à l'usine de verre d'emballage de Ksani, en Géorgie.

Géorgie : victoire syndicale après une grève d'un mois dans le secteur du verre

14.03.2016

La grève d'un mois de 170 travailleurs qui a paralysé l'usine de verre d'emballage de Ksani, en Géorgie, s'est achevée le 5 mars après 12 heures de négociation acharnée entre le syndicat et la direction.

L'employeur a accepté d'augmenter les salaires de 7,5 pour cent à dater du 1er janvier 2016, d'entamer la négociation d'une convention collective en avril 2016 devant entrer en vigueur au 1er janvier 2017, et de mettre des locaux à la disposition de la section locale du Syndicat des travailleurs de la métallurgie, la mine et la chimie de Géorgie (TUMMCIWG), affilié à IndustriALL Global Union.

Une campagne de solidarité internationale a également contribué à cette victoire syndicale. Le Président du TUMMCIWG, Tamaz Dolaberidze, a remercié IndustriALL et toutes les organisations syndicales, y compris les affiliés d'IndustriALL de la CEI, qui ont envoyé des lettres de protestation à la direction de l'usine et à la société turque Şişecam Group, propriétaire de l'usine de Ksani (JSC MINA).

"Cette campagne de solidarité internationale fait une fois de plus la preuve de son importance, car chaque lettre d'un syndicat a incité les grévistes à poursuivre leur combat, les a renforcés, et tout cela a conduit à la victoire", a déclaré Tamaz Dolaberidze.

Les travailleurs de l'usine de verre d'emballage de Ksani ont lancé leur grève le 5 février, après que la direction ait une fois de plus rejeté les revendications du TUMMCIWG qui réclamait une convention collective et des hausses de salaires.

Le Secrétaire général adjoint d'IndustriALL Kemal Özkan a déclaré : "Nous félicitons notre affilié géorgien pour cette excellente victoire pour les travailleurs de Ksani. Nous attendons maintenant de l'entreprise qu'elle remplisse ses obligations et respecte les échéances qui ont été fixées."