• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

Goodyear piétine les travailleurs britanniques avec la fermeture d’une usine

25.06.2015

L’entreprise américaine mondiale Goodyear qui fabrique des pneus a annoncé des projets de fermeture de sa seule usine au Royaume-Uni à Wolverhampton, où les 350 travailleurs et travailleuses perdront vraisemblablement leur emploi.

Le projet de fermeture, qui entre dans le cadre d’une proposition de réorganisation en Europe de Goodyear, menace des centaines d’autres emplois dans la chaîne d’approvisionnement.
 
Le syndicat britannique Unite affilié à IndustriALL Global Union a averti que la fermeture de l’usine Goodyear à Wolverhampton aurait de graves ramifications dans l’économie locale en plus des dommages causés aux salariés.
 
L’usine Goodyear à Wolverhampton mélange des composés de caoutchouc pour la fabrication de pneus, ainsi que le rechapage de pneus. Il est prévu de fermer en octobre prochain la division du rechapage, et les composés de caoutchouc d’ici janvier 2017.
 
Gerard Coyne, secrétaire régional de Unite dans les Midlands de l’Ouest, a dit:
“La fermeture de l’usine et la perte de centaines d’emplois qualifiés dans la fabrication industrielle sera un coup dévastateur porté à l’économie.
 
“C’est scandaleux que Goodyear n’ait pas eu la décence d’annoncer sa décision au personnel, au lieu de laisser les salariés trouver qu’ils seront sans emploi dans la presse locale."
 
Le site historique à Wolverhampton a produit des pneus pendant près de 90 ans. Le secrétaire général adjoint de IndustriALL, Kemal Özkan, dit:

Je connais personnellement l’usine à Wolverhampton. Pendant des années, Goodyear a réduit petit à petit les effectifs du personnel et procède maintenant à la clôture finale. Nos camarades ont contribué au succès de Goodyear durant des dizaines d’années, et c’est quelque chose dont il faut se souvenir.

Nous soutenons l’outrage exprimé par notre affilié quant aux projets et demandons à Goodyear de commencer par respecter ses salariés dont les efforts ont contribué à l’énorme succès de l’entreprise.

La nouvelle de la fermeture de l’usine au Royaume-Uni fait suite à l’annonce en avril dernier que Goodyear avait l’intention de construire une nouvelle usine au Mexique.
 
L’affilié de IndustriALL aux États-Unis, United Steel Workers (USW), a dit à l’époque que la décision était décevante, mais pas surprenante

Le président international de l’USW, Leo W. Gerard, a dit:
 “Les membres de l’USW chez Goodyear ont été des partenaires motivés qui ont démontré à maintes reprises leur engagement pour soutenir le succès de l’entreprise. Nous avons travaillé durement ensemble pour aider l’entreprise à se redresser, et l’USW a mené le combat pour stopper le flot de pneus venus de chine à des prix abusifs.”
 
Goodyear emploie environ 75.000 personnes dans des usines aux États-Unis, en Amérique du Sud, en Europe et en Asie.