Jump to main content
IndustriALL logotype

Grève contre les salaires de misère chez Crabtree au Lesotho

8 May, 2014La grève menée par le syndicat des travailleurs en usine (FAWU) chez Crabtree au Lesotho, est entrée dans sa troisième semaine alors que le fabricant d’accessoires électriques refuse obstinément de négocier avec le syndicat.

Une centaine de travailleurs et travailleuses a cessé le travail le 22 avril après avoir obtenu le droit de faire grève pour faire aboutir leur revendication concernant une hausse des salaires. Les travailleurs et travailleuses gagnent actuellement 105 USD par mois, en partie du fait de la faiblesse du salaire minimum au Lesotho, qui est très inférieur à un salaire vital.

Crabtree a commencé ses activités en juillet 2007 dans ce minuscule pays enclavé, entièrement entouré par l’Afrique du Sud. L’entreprise, qui fabrique des accessoires électriques comme des prises de courant et des rallonges électriques pour être exportés sur le marché de la SADC (communauté de développement de l’Afrique australe), est basée en Afrique du Sud où elle possède une autre usine.

Les salaires n’ont pas été augmentés depuis 2010, malgré les promesses d’une révision salariale par la direction. Le personnel demande une hausse de 30 pour cent et est résolu à rester ferme en raison du nombre d’années passées sans augmentation.

Le syndicat FAWU, affilié à IndustriALL Global Union, a porté la question devant la direction de la prévention et de la résolution des conflits (DDPR) et auprès du tribunal du travail. Le procédure juridique a pris plus d’un an avant de conclure finalement au droit de faire grève sur cette question. Cependant, Crabtree s’est adressé au tribunal pour obtenir l’autorisation de lockouter les salariés.

“En dépit de l’autorisation obtenue pour faire grève, la direction ignore le syndicat et refuse de négocier avec nous,” a dit Thapelo Bohloko, organisateur du FAWU.  “Nous sommes déterminés, parce que les travailleurs et travailleuses ne peuvent pas continuer de gagner des salaires aussi bas, et nous explorerons toutes les possibilités de soutien pour cette revendication raisonnable.”

Le bureau d’Afrique subsaharienne de IndustriALL va placer la campagne pour un salaire vital au Lesotho au centre de ses préoccupations pour obtenir de la part des employeurs et du gouvernement une amélioration de la situation, en appelant au soutien des syndicats pour obtenir une augmentation du salaire minimum, et de meilleurs salaires par des négociations au niveau de l’entreprise.