• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

Grève de 150 000 métallurgistes en Corée du Sud

25.07.2016

Le syndicat coréen des travailleurs de la métallurgie a lancé un appel à la grève générale à l’échelle du secteur en soutien au conflit en cours à Hyundai.

Des dizaines de milliers de militants syndicaux ont manifesté à Séoul, en Corée du Sud, vendredi 22 juillet, dans le cadre d’une grève générale suivie par 150 000 travailleurs de l’ensemble du secteur. La grève vient en soutien au litige concernant les salaires et les conditions de travail à Hyundai Motor Group.

Des grèves ont lieu à Hyundai Motors presque tous les ans. Afin de résoudre le conflit et de renforcer la position de négociation des travailleurs des autres entreprises, le syndicat coréen des travailleurs de la métallurgie (KMWU) a lancé un appel à la grève générale pour qu’une négociation collective soit menée au niveau du secteur.  

Hyundai est le plus important conglomérat multinational – dénommé « chaebol » – en place au sein de l’industrie métallurgique en Corée. 

Les travailleurs de l’usine Hyundai Motors à Ulsan, qui ont fait grève vendredi, ont été rejoints par les travailleurs de Kia Motors, de la construction navale de Hyundai Heavy Industries et d’autres filiales.

Une nouvelle action aura lieu demain, 26 juillet.

Kemal Özkan, Secrétaire général adjoint d’IndustriALL a déclaré:

« Nous saluons cette action de KMWU visant à limiter le pouvoir des chaebols et à défendre les conditions des travailleurs. Nous assurons les métallurgistes de Corée de notre soutien et de notre solidarité inconditionnels ».