• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

Membres de Manwu en grève en Namibie

Les tanneurs font grève pour leur transport au travail

Les salariés de Nakara sont également concernés pour la santé et la sécurité

Grève des tanneurs en Namibie

04.07.2014

Environ 120 membres du syndicat namibien des travailleurs de la métallurgie et des secteurs connexes (Manwu) ont cessé le travail à la tannerie Nakara de Windhoek pour exiger une indemnisation du coût du transport à l’aller et au retour du travail.

Les travailleurs et travailleuses sont prêts à accepter la hausse salariale négociée entre leur employeur et le syndicat Manwu, affilié à IndustriALL Global Union, mais restent fermes sur leur revendication pour une indemnisation du coût du transport, en décidant par vote de faire grève pour une durée illimitée après avoir abouti à une impasse sur la question.

Les conséquences de l’augmentation du coût des transports sont souvent négligées et sont telles que les travailleurs et travailleuses à bas salaires doivent se rendre à pied à leur travail pour ne pas faire ces dépenses. Il en découle une augmentation de leurs besoins caloriques quotidiens souvent impossible à pourvoir, et en conséquence, les travailleurs et travailleuses souffrent de la faim.

“Certains doivent marcher sur de très longues distances pour se rendre au travail, jusqu’à cinq kilomètres chaque jour à l’aller comme au retour, et ce qui est pire, ils sont souvent victimes d’actes criminels, étant une cible facile pour les voleurs,” a déclaré Justina Jonas, secrétaire générale du Manwu. “Les tanneurs estiment cette fois qu’ils ne peuvent pas compromettre la nécessité d’utiliser des moyens de transport.”

Jonas a également exprimé des préoccupations concernant la santé et la sécurité dans la tannerie, les conséquences à long terme d’une exposition à des produits chimiques et au manque des vêtements de protection nécessaires, qui doivent être pris en compte.

Dans une lettre adressée au directeur général de Nakara, Kevin Davidow, le secrétaire général de IndustriALL, Jyrki Raina, écrit:

Nous vous demandons de tenir compte sérieusement des revendications du personnel de l’entreprise concernant le transport aller-retour au travail dans l’intérêt de sa sécurité et de son bien-être. Nous vous demandons également de travailler avec MANWU pour examiner les préoccupations de vos salariés sur des améliorations à apporter aux normes de santé et de sécurité dans votre tannerie.

L’entreprise a fait venir des briseurs de grève, bien que la grève soit légale depuis le 28 juin 2014. Manwu a demandé une décision judiciaire pour empêcher cela. Nakara a remporté le titre régional africain de ‘Tannerie de l’année’ en 2011, un programme de prix pour l’industrie mondiale de la tannerie, entre autres, pour son engagement en faveur de sa main-d’œuvre.