• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

Les déléguées de la Guinée Madeleine Tounkara et M’Mah Touré en compagnie de Veerle Planckaert et Véronique Nangana (RDC) lors de la réunion du réseau AngloGold Ashanti à Johannesburg en début d’année.

Guinée : les mineurs lancent un préavis de grève

06.11.2017

Les mineurs de la Société AngloGold Ashanti de Guinée (SAG), une filiale d’AngloGold Ashanti, ont annoncé qu’ils partiraient en grève le 7 novembre si leurs doléances n’étaient pas acceptées.

La grève à la mine d’or de Siguiri, dans la région de Kankan et à Conakry, se poursuivra jusqu’à acceptation des revendications des travailleurs et travailleuses.

Les travailleurs et travailleuses de SAG, qui appartiennent à la Confédération Nationale Travailleurs de Guinée (CNTG), une affiliée d’IndustriALL Global Union, revendiquent d’être payés à un niveau comparable pour un travail de valeur égale aux autres mineurs d’AngloGold Ashanti de par le monde, y compris un 13e mois. De plus, les travailleurs et travailleuses guinéens s’inquiètent qu’il n’y a pas eu de progrès enregistrés au niveau des négociations salariales annuelles depuis le mois d’août ; il s’agit de la première fois où l’entreprise ne semble pas pressée de conclure un accord.

Les travailleurs ont également dénoncé les données salariales erronées transmises par AngloGold Ashanti au syndicat, qui étaient gonflées de plus de 30%. L’entreprise devrait communiquer des données exactes et mettre à l’écart ceux qui ont fourni ces fausses informations.

Les salariés revendiquent également que leurs allocations journalières en cas d’évacuation sanitaire soient réinstaurées en vertu de l’ancienne convention avec la direction. Ils mettent également en cause le choix fait par la direction de la clinique où ils seraient transférés en cas d’évacuation médicale.

Les travailleurs soupçonnent un possible conflit d’intérêts dans le choix de la clinique PIIMEL, qui n’avait pas la préférence du syndicat. Ils sont surpris par le revirement de l’entreprise et le non-respect de leur choix s’agissant de la clinique. Lors de précédentes réunions, AngloGold Ashanti avait marqué son accord avec les travailleurs sur la clinique de Conakri où ils seraient transférés en provenance de Siguiri, qui est environ à 850 km.

Glen Mpufane, Directeur des mines d’IndustriALL a déclaré :

“Nous appelons au renouvellement de l’Accord-Cadre mondial qui permettra aux mineurs de Guinée d’être payés à un niveau comparable à celui de leurs collègues d’autres pays. AngloGold Ashanti devrait respecter les accords existants avec les travailleurs et doit cesser de vouloir revenir en arrière.”