• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

Photo d’archive montrant des travailleurs en train de manifester à la Minera Escondida

Importante grève à la mine d’Escondida au Chili

10.02.2017

Deux mille cinq cents mineurs de la compagnie chilienne Minera Escondida, propriété de l’entreprise multinationale australienne BHP Billiton, ont entamé, le 9 février, une grève légale après l’échec des négociations avec la compagnie.

Nous démarrons ce qui est peut-être la plus importante lutte syndicale que notre pays ait récemment connue. (…) Nous devons mener cette grève légale jusqu’à ce que nous obtenions la reconnaissance que nous méritons et mettions un terme à l’offensive de la compagnie.

a indiqué le syndicat à ses membres.

Les mineurs réclament une augmentation salariale de 7 pour cent, une prime de « fin de négociations » de 25 millions de pesos chiliens (soit 38 400 US$ environ) et des prestations identiques pour les employés actuels et nouveaux.

Cependant, l’offre de la compagnie ne comprenait pas de hausse salariale, réduisait les prestations, incluait des dispositions discriminatoires à l’encontre des nouveaux employés et offrait une prime de 8 millions de pesos (12 300 US$). Face à la baisse du prix du cuivre, la compagnie prétend ne pas pouvoir accepter le paiement d’une augmentation de salaires pour rester viable à long terme.

Elle a indiqué vouloir stopper la production durant les 15 premiers jours de grève en raison de son incapacité à assurer la sécurité du personnel non gréviste dépendant du travail réalisé par le personnel chargé de l’exploitation et de l’entretien.

IndustriALL Chili (CONSTRAMET), affilié à IndustriALL Global Union, a indiqué partager et soutenir les aspirations légitimes du syndicat au sujet de la convention collective, et rejeter l’intransigeance de la compagnie, qui utilise « la crise du prix du cuivre » comme une excuse:

Nous vous adressons tous nos vœux de réussite dans ce combat difficile, nous vous exprimons notre soutien et notre solidarité, et considérons que tant la réussite que l’échec de votre lutte auront des incidences sur l’ensemble de la classe laborieuse.

Escondida est la plus importante mine de cuivre privée existante dans le monde, avec une production annuelle d’environ un million de tonnes.