• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

Travailleurs de PT Smelting à Gresik, en Indonésie, affrontant des centaines de policiers lors de la grève du 9 mars 2017. Photo: FSPMI

Manifestation des travailleurs de Grasberg et de leurs partisans, en mai, en Papouasie occidentale

IndustriALL dirigera une mission aux opérations de Freeport en Indonésie

03.08.2017

Du 8 au 11 août, IndustriALL Global Union dirigera une mission en Indonésie visant à soutenir les travailleurs licenciés pour avoir fait grève à la mine de Grasberg et à PT Smelting. Le géant minier américain Freeport-McMoRanc détient en copropriété les deux exploitations.

Des responsables de certains des syndicats les plus puissants du monde feront partie de cette mission.

Une conférence de presse doit avoir lieu le 11 août, à 10h00, à l’hôtel Sari Pan Pacific, à Jakarta. Les responsables syndicaux de Grasberg participeront à l’événement et rapporteront les discussions.

La mission vise:

  • à témoigner de la solidarité avec les travailleurs en grève à la mine PT Freeport Indonesia / Grasberg et à PT Smelting. Les grévistes de Grasberg sont représentés par l’affilié à IndustriALL, le syndicat des travailleurs des secteurs de la chimie, de l’énergie et des mines (CEMWU SPSI PTFI), et ceux de PT Smelting, par l’affilié à IndustriALL, FSPMI.
  • à rencontrer le ministère de l’énergie et des ressources minérales ainsi que le ministère de la main-d’œuvre pour aider à faciliter l’atteinte d’une solution à PT Freeport Indonesia et PT Smelting, et attirer l’attention sur de grave violations des normes internationales du travail et des droits des travailleurs. 
  • à rencontrer les responsables de la compagnie à PT Freeport Indonesia et PT Smelting.
  • à stopper le flux partisan d’information déversé par Freeport et à faire valoir le point de vue des travailleurs.

La mission de solidarité d’IndustriALL est composée de responsables de certains des syndicats les plus puissants du monde, à savoir:

  • Andrew Vickers, président du secteur minier d’IndustriALL Global Union et Secrétaire général pour les secteurs des mines et de l’énergie du CFMEU (Australie),
  • Daniel Walton, Secrétaire national d’AWU (Australie),
  • Piet Matosa , président du NUM (Afrique du Sud), et Ben Davis, Directeur des affaires internationales du USW (Amérique du Nord),
  • Nanny Nuijten, Directrice des industries de transformation du FNV (Pays-Bas),
  • Adam Lee, Directeur de campagne à IndustriALL Global Union,
  • Vonny Diananto, membre du personnel d’IndustriALL pour l’Asie du Sud-Est.

En réponse aux propos récents du PDG de Freeport-McMoRan, Richard Adkerson, selon lesquels il n’y aurait pas de grève à Grasberg, le Secrétaire général adjoint d’IndustriALL, Kemal Özkan, a déclaré:

« Nous nous rendons en Indonésie pour être au côté et défendre les travailleurs licenciés pour avoir exercé leur droit à faire grève. Il est totalement faux d’affirmer qu’il n’y a pas de grève. Il y a une grève officiellement annoncée et légitime, qui entre dans son quatrième mois.

« La situation à Grasberg est grave, même si la compagnie fait tout ce qu’elle peut pour la minimiser. Freeport prend prétexte de la grève pour licencier plus de 4 000 travailleurs et décrédibiliser le syndicat ».

Il existe une situation remarquablement similaire à PT Smelting dans l’est de Java, où les travailleurs ont également perdu leur emploi pour avoir fait grève. PT Smelting dépend de Grasberg pour le concentré de cuivre, et est détenu et exploité conjointement par PT Freeport Indonesia de Freeport-McMoRan et Mitsubishi Materials.

« Nous demanderons à ce que le gouvernement fasse respecter les normes fondamentales du travail. Les droits des travailleurs sont bafoués. Freeport et PT Smelting ne peuvent pas déclarer que les travailleurs ont démissionné volontairement alors qu’ils ont été renvoyés pour avoir exercé leur droit légitime à faire grève», a indiqué Özkan.