• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru
AGS Kemal Özkan reports on IndustriALL action in Soma to ExCo

AGS Kemal Özkan reports on IndustriALL action in Soma to ExCo

CFMEU and IndustriALL sector chair Andrew Vickers endorses ExCo resolution

CFMEU and IndustriALL sector chair Andrew Vickers endorses ExCo resolution

AGS Kemal Özkan reports on IndustriALL action in Soma to ExCo CFMEU and IndustriALL sector chair Andrew Vickers endorses ExCo resolution

IndustriALL en deuil à Soma un mois après l'homicide industriel

25.06.2014

Des grands syndicats de mineurs du monde entier ont accompagné IndustriALL Global Union et IndustriALL Europe pour une mission de solidarité à la mine de Soma, en Turquie, un mois après les meurtres de 301 mineurs dans une catastrophe industrielle qui aurait pu être évitée.

La mission syndicale a transmis un message international de colère aux autorités politiques du pays et à son opinion publique, réclamant des mesures immédiates et notamment la ratification et l'application de la convention 176 de l'OIT sur la sécurité et la santé dans les mines. Les autorités turques devraient aussi s'attaquer sérieusement au problème de l'externalisation et de l'utilisation irresponsables de la sous-traitance dans tout le pays et y remédier.

La délégation d'IndustriALL a rencontré la commission parlementaire spécialement constituée pour enquêter sur l'accident minier de Soma. Le président et les membres de cette commission ont pu apprendre ce qui se passe dans d'autres pays et comment la sécurité minière a pu être améliorée grâce à une participation active des travailleurs. Les délégués ont aussi rencontré le ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles ainsi que des représentants de l'OIT de Genève et d'Ankara.

Sur site, le Secrétaire général adjoint d'IndustriALL Global Union, Kemal Özkan, à déclaré :

L'industrie minière turque doit changer de modèle d'entreprise. Ces dernières années, on a privatisé, sous-traité à tout-va et rogné sur la santé et la sécurité, au détriment de la population et au profit des investisseurs privés. Des centaines de travailleurs ont payé de leur santé et de leur vie ce modèle insupportable. Nous refusons ce modèle et allons mener campagne pour sa suppression. Tous les accidents miniers peuvent être évités et leur responsabilité incombe au gouvernement et à l'employeur.

Aujourd'hui, 25 juin, le Comité exécutif d'IndustriALL Global Union a discuté de son action internationale pour la sécurité dans les mines de Turquie faisant suite à Soma et a promis une campagne concertée pour la ratification de la convention 176 de l'OIT.

Le président du secteur des mines d'IndustriALL, Andrew Vickers, du CFMEU australien, a appuyé la résolution d'urgence que le Comité exécutif a adoptée à l'unanimité : "Le commentaire du Premier ministre qui a dit que le destin du mineur est de périr dans la mine nous dégoûte. La responsabilité de cette catastrophe incombe à l'employeur et au gouvernement. Si ce n'était pas un meurtre, c'est à coup sûr un homicide. Espérons et faisons campagne pour que cela ne se reproduise plus jamais."

Le lendemain de l'explosion dans la mine, IndustriALL avait immédiatement appelé à un rôle plus interventionniste pour l'OIT en Turquie :

Le récent carnage de Soma, qui s'ajoute au sinistre bilan de la Turquie en matière de sécurité, devrait mobiliser à l'action dans le monde entier pour s'attaquer globalement au taux inacceptable de victimes de l'industrie minière. Les mineurs comptent sur l'OIT pour honorer sa mission historique.

Au lieu d'enquêter sérieusement sur ce tragique accident et d'assumer la responsabilité des 301 décès, le gouvernement turc a monté une campagne sournoise de désinformation mettant en cause le syndicat local de Soma. Les autorités turques ont violemment dispersé les manifestations populaires qui ont éclaté à Soma et partout en Turquie dans les semaines qui ont suivi, maintenant l'ordre à la mine avec les canons à eau et gaz lacrymogènes.

Un message de condoléances et de solidarité tout aussi fort a été envoyé aux familles des mineurs décédés et à l'affilié turc d'IndustriALL dont les adhérents ont péri lorsque, le 13 mai, les gaz inflammables libérés dans le processus d'extraction ont provoqué une énorme explosion souterraine.

Une mine sûre, dont l'employeur veut réellement contrôler et améliorer la sécurité, ne piégera et ne tuera jamais ses travailleurs. Ce sont le gouvernement et l'employeur qui sont responsables de la vie des mineurs. Des mesures et des investissements s'imposent pour s'assurer que cela ne se reproduise jamais et IndustriALL va mener une énorme campagne pour que des mesures soient prises.

Aux côtés de Kemal Özkan, d'IndustriALL, les participants à la mission étaient : le président du secteur des mines d'IndustriALL, Andrew Vickers, du CFMEU australien, Joe Drexler, de l'USW d'Amérique du Nord, Erick Gcilitshanavalve et Martha Lialda, du NUM d'Afrique du Sud, Ivan Mokhnachuk et Katerina Mizuna, du syndicat russe ROSUGLEPROF, et Michael Mersmann, de l'IG BCE.

"La présence de la mission d'IndustriALL nous a encouragés et motivés dans notre lutte dans l'industrie minière, ont déclaré le président général de Maden-Is, Nurettin Akcul, et son conseiller international et technique, Kenan Dikbiyik.